Macron s'entretient avec Xi Jinping du climat

ATS

9.12.2020 - 19:47

Chinese President Xi Jinping, left, and French President Emmanuel Macron walk together during a welcome ceremony at the Great Hall of the People in Beijing, Wednesday, Nov. 6, 2019. (AP Photo/Mark Schiefelbein)
Image d'illustration
Source: AP Photo/Mark Schiefelbein

Emmanuel Macron s'est entretenu mercredi avec le président chinois Xi Jinping du «rôle moteur» que doivent jouer l'Europe et la Chine pour appliquer l'Accord de Paris sur le climat signé il y a cinq ans, a annoncé l'Elysée.

Les deux pays et leurs partenaires doivent s'engager pour que «l'année 2021 soit celle d'un volontarisme international renouvelé, plus concret et plus fort en faveur de l'action climatique et de la préservation de la biodiversité», a souhaité le chef de l'Etat au cours de cet échange téléphonique.

Ce dernier est intervenu quelques jours avant le 5e anniversaire de l'accord international signé à Paris le 12 décembre 2015 grâce au «caractère décisif du dialogue entre la France et la Chine», les deux pays ayant ensuite réaffirmé leur engagement au cours de la visite d'Emmanuel Macron à Pékin en novembre 2019.

Annonces saluées

Au cours de l'échange, le président «a salué les annonces chinoises sur la neutralité carbone présentées lors de la dernière Assemblée générale de l'ONU». Il a aussi souhaité que le sommet co-organisé par l'ONU, le Royaume-Uni et la France samedi «soit l'occasion de présenter concrètement les mesures envisagées pour atteindre les objectifs fixés en matière de réduction d'émissions des gaz à effet de serre, et de donner l'impulsion pour élever l'ambition de toute la communauté internationale en vue de la COP26».

La Chine, responsable de plus d'un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre, avait créé la surprise en septembre en s'engageant à «commencer à faire baisser les émissions de CO2 avant 2030» et atteindre «la neutralité carbone d'ici 2060».

Sujets d'actualité

Au cours de leur discussion, MM. Macron et Xi ont également abordé les principaux sujets d'actualité, en particulier la coopération contre la pandémie du Covid-19, et le moratoire sur la dette des pays les plus pauvres.

Le président français a aussi «exprimé la vive préoccupation de la France et de ses partenaires européens sur la dégradation de la situation des droits de l'Homme en Chine, en particulier à Hong Kong et au Xinjiang», a précisé l'Elysée.

Emmanuel Macron avait déploré vendredi que Pékin «refuse» l'envoi d'une mission d'observateurs sous la houlette de l'ONU pour enquêter sur la situation de la minorité musulmane ouïghoure dans cette région du Xinjiang.

Retour à la page d'accueil

ATS