Les cas positifs et les hospitalisations augmentent mais moins vite

ATS

26.3.2020 - 16:24

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) accueillent 272 patients atteints de Covid-19.
Source: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les prémisses des effets de l'effort collectif pour lutter contre le coronavirus apparaissent à Genève. Les cas de contamination et d'hospitalisation sont en hausse, mais la pente est moins raide, selon le service du médecin cantonal.

Il faut absolument continuer à respecter les mesures de semi-confinement, la distanciation sociale ainsi que les règles d'hygiène, a martelé jeudi Aglaé Tardin, du service du médecin cantonal. Ce sont les seules mesures efficaces: elles sont simples mais pas forcément faciles à appliquer, a-t-elle insisté.

Les chiffres révélés jeudi font état d'un cumul de 1743 cas de Covid-19 (+35 par rapport à mercredi) dans le canton (et de 272 personnes hospitalisées (+14) dont 52 aux soins intensifs (+2). Au total, 21 personnes sont décédées des suites du Covid-19 (+6) et six décès supplémentaires sont très fortement suspects.

Tests supplémentaires

Bonne nouvelle, selon Mme Tardin: 144 personnes ont pu quitter l'hôpital. Le canton a aussi reçu des tests de dépistage supplémentaires, ce qui permet d'effectuer à nouveau des tests selon les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les personnes qui sont aux soins intensifs ne sont pas seulement des patients très âgés ou souffrant de comorbidité. Les statistiques du service du médecin cantonal publiées jeudi montrent que 31% de ces patients ont entre 60 et 70 ans, 25% entre 70 et 80 ans et 4% ont plus de 80 ans.

Effectif doublé

Aujourd'hui, les soins intensifs travaillent au double de leur capacité. Celle-ci peut encore être doublée, a déclaré Adrien Bron, directeur général à la direction de la santé. «Nous avons déjà dépassé de 60% la capacité habituelle des soins intensifs, qui est de 30 lits», détaillait Jérôme Pugin, médecin-chef des soins intensifs, dans une interview publiée jeudi par le Courrier.

Au niveau du personnel, l'équipe des soins intensifs a elle aussi plus que doublé. Plus de 500 personnes sont mobilisées pour faire face à ce défi. Quant au personnel soignant atteint par le virus, il «représente moins d’un demi-pourcent de notre effectif», a indiqué M.Pugin.

Enfin, une cinquantaine de cas positifs ont été diagnostiqués dans les EMS qui comptabilisent 4051 places. Neuf établissements sont touchés sur les 54 du canton.

Retour à la page d'accueil

ATS