Un spectacle de haut vol dans le ciel de la Gruyère! 

Valérie Passello

13.10.2021

De bonnes chaussures et une voile: c'est l'équipement requis pour les quelque 120 marcheurs-parapentistes qui s'aligneront au départ de la Millets Cup. Ce samedi 16 octobre, au coeur de la Gruyère entre Albeuve et les sommets dominant le Haut-Intyamon, ils devront faire preuve d'endurance, d'adresse et de stratégie. 

Valérie Passello

13.10.2021

«Les meilleurs cumulent en général 5500 mètres de dénivelé sur le temps de la course, c'est-à-dire en sept heures trente. C'est monstrueux!» s'enthousiasme Claude Gétaz, le président de l'association Air Millets, qui met sur pied la Millets Cup. «Alain Ramel, qui a gagné trois fois ici et qui compte aussi parmi les bons coureurs de la Patrouille des Glaciers, me confiait d'ailleurs que c'est plus difficile que la patrouille», raconte encore l'organisateur. 

L'événement ne ressemble à aucun autre. Il s'agit de combiner la marche, le vol en parapente et des épreuves d'adresse. Au départ de Lessoc au petit matin, les concurrents devront rejoindre à pied trois sommets: Les Millets (1856m), Pra de Cray (2084m) et l'Aiguille (1713m), dans l'ordre qui leur plaira. Une fois en haut, ils devront déplier leur voile pour rejoindre le point de départ et repartir vers un autre sommet.  

À cela s'ajoutent des «touch & go», reprend Claude Gétaz: «Nous traçons au sol des cibles de 20 à 30 mètres de diamètre et les candidats doivent poser le pied dedans en gardant leur voile au-dessus de la tête avant de redécoller». Un slalom est aussi au menu: les participants atterrissent, parcourent le slalom à pied, puis repartent en vol, toujours avec leur parapente déployé.

La condition physique des coureurs est si élevée que la différence au classement se fait d'ailleurs souvent lors de ces épreuves tout en finesse.

Où aller pour s'en mettre plein les mirettes?

De la matinée jusqu'à 15h environ, le meilleur lieu pour assister à la course est la Chaudzerya. Depuis là, le public voit monter les marcheurs, voler les voiles et a aussi un oeil sur une épreuve de «touch & go» ainsi que sur le slalom. Bar et cantine accueilleront les visiteurs, qui pourront accéder au lieu au moyen d'un service de navettes au départ d'Albeuve et Lessoc, toutes les 15 minutes. 

Le «terrain de jeu»
Millets Cup

Retour ensuite au point d'atterrissage à Albeuve, pour profiter de l'arrivée des 120 participants inscrits, soit 80 en catégorie «endurance», dont la performance donne lieu à un classement et une quarantaine en catégorie «découverte», qui ne participent pas aux épreuves d'adresse et ne sont donc pas classés. 

Les meilleurs dans les starting-blocks

La liste de coureurs 2021 est garnie des meilleurs pilotes suisses et mondiaux, avec notamment cette année encore le maître de la discipline Chrigel Maurer, sept fois vainqueur, entre autres, de la «Red Bull X-alps». Il viendra défendre son titre parmi d’autres grands noms du milieu tel que Alexandre Lamon, Michael Maurer (frère de Chrigel) et Nicola Heiniger, qui fait partie de la future génération de parapentistes professionnels.

Sylvain Freiholz, ancien champion de saut à ski, fait également partie des favoris. Ils tenteront tous de mettre la pression à Chrigel Maurer sur ce parcours exigeant.