Une centaine de travailleurs protestent à Bussigny

18.10.2019 - 14:47, ATS

Une centaine de salariés du second oeuvre ont protesté vendredi midi à Bussigny contre le «gel de leurs salaires». Ils réclament une augmentation de 100 francs (photo d'illustration):
Source: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Les négociations salariales ont débuté dans le second oeuvre romand. Pour marquer le coup, des travailleurs ont observé une pause prolongée vendredi à midi à Bussigny (VD).

Ils étaient environ une centaine de salariés à protester, selon un communiqué d'Unia Vaud. Au coeur des revendications de ces menuisiers, plâtriers ou peintres: une revalorisation de 100 francs de leurs salaires.

Issus de différentes entreprises, ces professionnels sont soumis à la même convention collective, tout comme environ 20'000 collègues en Suisse romande. Déplorant le «gel des salaires» depuis des années, ils estiment qu'une augmentation est nécessaire s'ils veulent maintenir leur pouvoir d'achat.

Pour Unia, une telle situation n'est plus possible, surtout dans un secteur qui se porte «très bien». Et d'ajouter que la productivité a augmenté de 7,5% dans cette branche entre 2013 et 2017.

Alors qu'électriciens et maçons auront droit à une revalorisation salariale en 2020, ces travailleurs veulent de même. Le syndicat prévient: en cas de refus d'entrer en matière, le mouvement pourrait s'étendre à l'ensemble de la Suisse romande.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles