Mauvaise surprise

Attachés à leur salle de fitness, des aînés montent au créneau 

Valérie Passello

4.2.2022

Des retraités habitués du Fitnessparc de Malley constatent avec dépit que le prix de leur abonnement risque d'augmenter fortement à l'avenir et que le tarif AVS a disparu. En cause, une offre élargie depuis l'intégration de leur salle de sport, au 1er janvier, dans la société movemi SA du groupe Migros. En signe de protestation, une pétition a été déposée.

Justin Madden spinning at Sinking Spring YMCA for fitness profile. 4/28/15 photo by Tim Leedy (Photo By Reading Eagle: Tim Leedy/MediaNews Group/Reading Eagle via Getty Images)
Depuis le début de l'année, les aînés fréquentant le Fitnessparc de Malley à Lausanne ne bénéficient plus d'un tarif AVS. (image d'illustration)
MediaNews Group via Getty Images

Valérie Passello

4.2.2022

Ils sont un certain nombre de retraités à entretenir leur forme physique au Fitnessparc de Malley à Lausanne. Des habitués -dont une partie depuis une vingtaine d'années- qui jouissaient jusqu'ici d'un tarif AVS sur leur abonnement annuel. Or, depuis le début 2022, la donne a quelque peu changé. 

Certes le forfait en cours reste valable. Mais après? Le complexe sportif lausannois est désormais intégré dans la société Activ Fitness AG, sous l'égide de movemi SA, du groupe Migros. Contacté, le service de presse précise: «Les abonnements en cours conservent leur validité conformément au contrat. Si l'abonnement arrive à échéance, nous renouvelons le contrat d'adhésion aux nouveaux tarifs indiqués dans la liste des prix».

Les intéressés ont donc été informés des nouvelles conditions en vigueur dès le 1er janvier. «Pour certains, l'augmentation sera de près de 50%. C'est une différence non-négligeable pour un retraité, dont les rentes, elles, n'augmentent pas», déplore Daniel Amiguet, l'un d'entre eux. 

Exit le tarif Étudiants/AVS/AI

Concrètement, depuis la fusion, les abonnés du Fitnessparc de Malley ont deux options. Soit ils souscrivent à l'offre «Fit», qui leur donne accès à 16 Fitnessparcs appartenant à movemi SA -sans cours-, soit ils optent pour l'offre «Swiss Fit», qui leur ouvre les portes de 116 Activ Fitness, 17 Fitnessparcs et 4 Fitnesscenters Migros en Suisse romande et en Suisse alémanique et même à 7 salles en Allemagne. Des offres largement étendues par rapport à celles dont ils jouissaient auparavant, n'étant abonnés qu'à une salle de sport.

Mais il n'y a plus de tarif préférentiel pour les bénéficiaires de l'AVS. Pas de rabais non plus pour les étudiants et les personnes à l'AI dans ces deux catégories.  Ceci, alors que les clients des Activ Fitness, eux, peuvent choisir parmi quatre catégories différentes, offrant la possibilité de s'entraîner dans plus ou moins de salles. Moins coûteuses, les trois premières proposent un tarif Étudiants/AVS/AI. 

«Avec cette structure d'offre, nous répondons d'une part au besoin d'un modèle d'abonnement avantageux (Activ Fitness) ainsi qu'à celui de prestations dans le segment haut de gamme (abonnement collectif des Fitnessparks + Swiss Fit)», justifie movemi SA.

Plus de 250 signatures

Les personnes concernées ont ainsi décidé de se mobiliser pour défendre leurs intérêts. Une pétition munie de plus de 250 signatures a été envoyée à movemi SA et au Fitnessparc de Malley le 3 février.

Les pétitionnaires souhaitent le rétablissement des forfaits Étudiants/AVS/AI ou, si cela n'est pas possible, ils demandent «au moins que leurs conditions personnelles d'abonnements soient conservées jusqu'à ce qu'ils décident eux-mêmes de quitter le Fitnessparc».

Ils s'étonnent par ailleurs de constater une différence de traitement entre les clients des Fitnessparcs et ceux des Activ Fitness, «en contradiction avec le pied d'égalité annoncé». Enfin, ils expliquent qu'ayant, pour la plupart, une mobilité réduite, «ces offres en divers endroits de Suisse ne les intéressent pas».

«Répondre au mieux aux besoins des clients»

Néanmoins, les habitués, attachés aux locaux et installations du Fitnessparc de Malley, devront peut-être bien se résoudre à changer leur lieu d'entraînement s'ils n'adhèrent pas à cette nouvelle organisation.

De son côté, Movemi SA assure ne pas craindre de perdre sa fidèle clientèle: «Nous sommes fermement convaincus que notre nouvelle structure d'abonnement nous permettra de répondre au mieux aux besoins des clients».

Les membres de Lausanne et des environs titulaires d'un abonnement «Swiss Fit» peuvent fréquenter le Fitnesspark de Malley, les sites Activ Fitness de Lausanne Gare, Lausanne Théâtre, Lausanne Chauderon, Renens ou Morges, énumère le service de presse. «Les membres titulaires d'un abonnement Activ Fitness de catégorie 2 ont quant à eux accès à tous les sites mentionnés ci-dessus ainsi qu'à 87 autres studios Activ Fitness», ajoute movemi SA. Mais pas au Fitnessparc de Malley.