Coronavirus

La Confédération doit rapidement améliorer sa gestion de crise

nipa, ats

22.6.2022 - 15:34

La gestion de la crise du Covid-19 par l'administration fédérale durant la deuxième vague a laissé à désirer (archives).
ATS

L'organisation de la gestion de crise de l'administration fédérale doit être rapidement améliorée. C'est ce qui ressort d'un rapport de la Chancellerie fédérale sur la deuxième phase de la pandémie de Covid-19. Une série de recommandations est listée.

nipa, ats

22.6.2022 - 15:34

Par deux fois, la population suisse a montré à une nette majorité en votation qu'elle soutenait la gestion de la crise de Covid-19 par le Conseil fédéral. Mais ce dernier et l'administration fédérale ne peuvent toutefois pas se reposer sur leurs lauriers, avertit le rapport qui analyse la période d'août 2020 à octobre 2021.

«Il y aura d'autres crises inattendues, on le voit avec l'Ukraine. Nous avons de bonnes structures, mais nos processus politiques sont relativement longs. Et les crises n'attendent pas», a lancé mercredi le chancelier Walter Turnheer devant les médias à Berne.

Trois problèmes principaux sont pointés du doigt et doivent être rapidement adressés: la gestion stratégique de crise par l'administration fédérale, la coordination entre la Confédération, les cantons et les communes, et l'institutionnalisation du conseil scientifique aux décideurs politiques.

Insuffisamment préparés

Un élément se dégage de tous les résultats de l'analyse: le besoin de mieux anticiper les crises possibles et leurs développements. Une stratégie générale était reconnaissable dans l'action du Conseil fédéral. Mais une gestion de crise prospective a parfois manqué, constate la Chancellerie.

La préparation insuffisante de l'administration fédérale et des cantons à l'ampleur de la deuxième vague de la pandémie, en automne 2020, le démontre bien. Malgré l'augmentation du nombre de cas, les gouvernements cantonaux ont hésité à prendre des mesures et étaient divisés sur celles à prendre. Les dissensions entre les cantons et entre la Confédération et les cantons ont fait perdre un temps précieux et la situation s'est dégradée, indique le rapport.

D'ici à la fin septembre 2022, le Conseil fédéral doit exposer dans une lettre adressée aux cantons le potentiel d'amélioration de la collaboration au sein du système fédéral. Les futures solutions numériques permettront de mener les consultations par voie électronique. Elles devront aussi se prêter aux consultations informelles urgentes.

Conseil scientifique

En ce qui concerne l'organisation du conseil scientifique aux décideurs politiques, plusieurs options sont sur la table. Elles seront présentées au Conseil fédéral dans le cadre d'une réponse à un postulat du National. Le rôle et les compétences d'un éventuel organe consultatif en situation de crise doivent être clarifiés.

Dans le domaine de la communication, l'administration fédérale devra aussi faire mieux, pour atteindre de plus larges couches de la population, par plus de canaux et dans plus de langues. Certains aspects de la campagne de vaccination seront en outre évalués afin de tirer des enseignements pour des futures crises sanitaires.

Pour réaliser ce rapport, l'administration a procédé à une autoévaluation et soumis son travail à l'évaluation des cantons et d'autres acteurs concernés. 155 personnes ont été interrogées, au moyen d'interviews ou d'un questionnaire en ligne. Des évaluations précédentes ont également été analysées. Un partenaire externe, «Interface Politikstudien GmbH», a été mandaté pour garantir l'indépendance de la collecte des données.

Treize recommandations

Le Conseil fédéral indique avoir pris acte de ce rapport et en accepte les treize recommandations, qui couvrent aussi l'interaction avec le Parlement, l'intégration dans les réseaux internationaux, le soutien au personnel de l'administration fédérale ou l'échange de données au niveau national.

Il avait fait de même fin 2020 avec le rapport concernant l'évaluation de la première phase de la pandémie. Plusieurs analyses sur la pandémie ou certains aspects de la crise ont été produites depuis, certaines menées par l'administration elle-même, par les commissions de gestion parlementaire ou les cantons.

nipa, ats