Vaud

Trois centres de vaccination cessent leur activité

nt, ats

24.1.2022 - 14:14

Le canton de Vaud, qui a administré plus de 1’400'000 doses de vaccins, redimensionne son offre, tout en maintenant une capacité importante pour ceux qui veulent encore se faire vacciner. Les centres de Gland et Aigle fermeront leurs portes à fin janvier, celui de Beaulieu le 5 février.

Des etudiantes de la haute ecole de sante La Source attendant de vaccine une personne a l'aide du vaccin de Moderna contre la Covid-19 lors de l'inauguration pendant la pandemie de Coronavirus (Covid-19) du centre de vaccination de Beaulieu ce lundi 19 avril 2021 a Lausanne. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)
Le canton de Vaud a commencé la vaccination à fin décembre 2020. (archives)
KEYSTONE

nt, ats

24.1.2022 - 14:14

À ce jour, plus de 1,4 million de doses ont été administrées à la population résidant dans le canton de Vaud: soit 600’000 personnes ayant reçu une dose, plus de 510’000 ayant reçu deux doses et plus de 280'000 trois doses.

Au total plus de 85% de la population éligible a été vaccinée, ce qui représente plus de 70% de la population totale. Près de 100'000 doses ont été administrées à des personnes non domiciliées dans le canton.

Le canton poursuit ses efforts pour garantir une offre de vaccination suffisante: en février, ce sont ainsi des capacités de plus de 24'000 doses par semaine qui seront proposées à la population. Ainsi les personnes qui le souhaitent peuvent encore profiter des nombreuses opportunités de se faire vacciner rapidement et facilement, ceci avant les prochaines vacances scolaires.

Les personnes qui ont des rendez-vous fixés au-delà de la fermeture des centres seront contactées prochainement pour se voir proposer un nouveau rendez-vous dans un autre lieu de vaccination, a communiqué lundi le canton.

90% pas vaccinés

Le canton de Vaud a commencé la vaccination à fin décembre 2020 par un engagement de la protection civile au sein de l’EMS «Le Pèlerin». Il a mis en place un réseau très dense de lieux de vaccination, que ce soit dans des centres dédiés, avec la vaccination mobile, itinérante, à domicile et de proximité, mais aussi avec l’appui des cabinets médicaux et des pharmacies, rappelle-t-il.

Les soins intensifs des Hôpitaux restent occupés à plus de 90% par des personnes non vaccinées. Les autorités sanitaires et politiques du canton recommandent toujours fortement la primovaccination à toutes les personnes qui ne sont pas encore protégées, ainsi qu’une dose de rappel pour les personnes vaccinées, particulièrement à celles qui ont plus de 50 ans.

nt, ats