Une station d'essais sera dédiée à l'agriculture de montagne

ro, ats

21.6.2021 - 12:30

Agroscope ouvre une nouvelle station d'essais décentralisée dédiée à l'économie alpestre et à l'agriculture de montagne. Le but sera d'y développer des solutions pratiques à des défis tels que l'embroussaillement, la rentabilité ou le changement climatique et structurel.

ro, ats

21.6.2021 - 12:30

Bauer Georg Schmid aus Wildhaus ist am Mittwoch, 18. Juli 2007, auf der Winkelweid im Toggenburgischen Unterwasser das Heu am einholen, bevor die angekuendigten schweren Gewitter kommen. (KEYSTONE/Eddy Risch)
Cette station expérimentale «se concentrera sur les questions économiques, structurelles, de production et de valeur ajoutée, afin de contribuer au maintien et au développement de l'agriculture de montagne». (image d'illustration)
KEYSTONE

Les travaux seront réalisés dans les cantons du Valais, de Berne, des Grisons, du Tessin et d'Uri. Ils seront menés en collaboration avec la centrale de vulgarisation Agridea et la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) de Berne, indiquent lundi Agroscope et le canton du Valais dans des communiqués.

Cette station expérimentale «se concentrera sur les questions économiques, structurelles, de production et de valeur ajoutée, afin de contribuer au maintien et au développement de l'agriculture de montagne». L'objectif est de développer des solutions pratiques aptes à être mises en oeuvre dans tout l'espace alpin.

Des moutons contre l'embroussaillement

Les projets viseront notamment à développer des solutions pour une gestion durable des pâturages en région de montagne et des prairies permanentes. Cela comprend par exemple l'utilisation accrue de chèvres ou de moutons pour lutter contre l'embroussaillement ou le développement de mélanges de semences pour la production fourragère qui résistent mieux au stress causé par les périodes de sécheresse.

La production et la transformation du lait font également partie des priorités de recherche. Il s'agira de développer de nouveaux produits et de nouvelles méthodes de transformation avec les fromageries d'alpage et d'évaluer les facteurs influençant la qualité des fromages fabriqués à partir du lait des petits ruminants.

Pas de nouvelles infrastructures

Aucune nouvelle infrastructure n'est prévue. Les cantons mettent à disposition le réseau transcantonal de parcelles d'essais et d'exploitations nécessaires aux différents projets. En outre, ils apportent leurs infrastructures et leurs troupeaux ainsi que des ressources financières et humaines.

La collaboration entre Agroscope, cantons et filières agricoles «permet de répondre à des questions spécifiques sur l'économie alpestre et l'agriculture de montagne dans l'ensemble de l'espace alpin, car les facteurs structurels, organisationnels, économiques et climatiques ne sont pas les mêmes d'une région alpine à l'autre», souligne Moritz Schwery, responsable du centre agricole de Viège (VS) qui assure la direction stratégique de la station d'essais.