Alimentation

Les ados qui sautent le petit-déjeuner ont de moins bonnes notes

CoverMedia

20.11.2019 - 17:54

Les étudiants qui disaient petit-déjeuner rarement avaient presque deux points de moins que ceux qui manquaient rarement leur repas.
Source: Covermedia

Des chercheurs de l’université de Leeds montrent dans une étude publiée dans la revue Frontiers in Public Health que les ados qui sautent fréquemment le petit-déjeuner ont des notes inférieures à leurs examens de fin d’études par rapport à ceux qui prennent leur petit-déjeuner.

Selon une étude de l'Université de Leeds, publiée dans la revue Frontiers in Public Health, les élèves qui sautent régulièrement le petit-déjeuner les jours de classe obtiennent de moins bonnes notes à leurs examens de fin d’études. L’enquête a porté sur le lien entre le petit-déjeuner et les résultats aux examens du certificat général d'enseignement secondaire (GCSE), suivis par des élèves de 16 ans à la fin de leurs études secondaires en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord.

Elle a montré que les étudiants qui disaient petit-déjeuner rarement avaient presque deux points de moins que ceux qui manquaient rarement leur repas du matin. «Notre étude suggère que les élèves du secondaire sont désavantagés s'ils ne mangent pas le matin pour nourrir leur cerveau en début de journée scolaire», a déclaré la chercheuse principale, Katie Adolphus, qui met en cause la pauvreté.

Mauvaise alimentation et résultats scolaires

«Le Royaume-Uni est confronté à un problème croissant de pauvreté alimentaire. On estime qu'un demi-million d'enfants arrivant à l'école chaque jour ont trop faim pour apprendre. Auparavant, nous avions montré que le petit-déjeuner avait un impact positif sur les facultés cognitives des enfants... et une mauvaise alimentation est associée à de plus mauvais résultats à l'école.»

En 2011, 294 étudiants d'écoles et de collèges du West Yorkshire ont participé à l’étude. Les chercheurs ont constaté que 29% des élèves mangeaient rarement ou jamais de petit-déjeuner les jours de classe, alors que 18% en consommaient occasionnellement et 53% fréquemment. Les notes GCSE des élèves ont été converties en points et additionnées pour obtenir un score agrégé. Ceux qui petit-déjeunaient rarement obtenaient en moyenne 10,25 points de moins que ceux qui petit-déjeunaient souvent. En examinant les examens individuels, les chercheurs ont constaté que les élèves qui prenaient rarement le petit-déjeuner obtenaient en moyenne 1,20 point de moins que ceux qui prenaient fréquemment ce dernier.

Comment perdre l'habitude de consommer du sucre en 10 étapes

Retour à la page d'accueil

CoverMedia