Mode & Beauté

Dis-moi qui tu écoutes, je te dirai qui tu es !

CoverMedia

3.7.2020 - 16:16

Laughing young man with headphones and coffee to go sitting on stairs looking at smartphone When: 26 Jul 2017 Credit: Giorgio Magini/Westend61/Cover Images
Source: Giorgio Magini/Westend61/Cover I

Une nouvelle étude de la Columbia Business School montre un lien entre notre personnalité et la musique que nous écoutons. Ainsi les fans d'Ozzy Osbourne auraient tendance à être plus désagréables, tandis que les adeptes de David Bowie seraient plus susceptibles d'être névrosés.

Selon une nouvelle étude, notre goût pour la musique est influencé par notre personnalité. Les scientifiques de quatre grandes universités ont analysé plus de 80 000 fans de musique et pensent avoir prouvé que le caractère d'une personne détermine les chansons qu'elle aime. Les chercheurs ont également découvert que nous préférons écouter des stars de la musique qui partagent des traits de personnalité similaires aux nôtres. « Les résultats peuvent ouvrir la voie à de nouvelles approches pour les maisons de disques ou la gestion de la musique afin de cibler et de constituer des publics », a expliqué la Dre Sandra Matz, co-autrice de l'étude à la Columbia Business School.

Au total, 50 groupes de musique ont été inclus dans l'étude, dont Taylor Swift, Beyoncé, Bob Dylan, Whitney Houston, Coldplay, David Bowie, The Rolling Stones, Radiohead et Elton John.

Les participants à l'étude ont été invités à évaluer cinq traits de personnalité – ouverture, conscience, extraversion, amabilité et névrose – pour chaque artiste. Les scientifiques ont également enregistré la réaction de l'individu à certaines chansons et paroles.

Après avoir analysé les données, les chercheurs ont conclu que les fans d'Ozzy Osbourne ont tendance à être plus désagréables, que les adeptes de David Bowie sont plus susceptibles d'être névrosés, tandis que les personnes consciencieuses aiment écouter Marvin Gaye.

Le Dr David Greenberg, un boursier Zuckerman de l'Université Bar-Ilan en Israël et musicien, qui a participé à la recherche, a déclaré : « Dans le monde d'aujourd'hui, où les divisions sociales s'accentuent, nos études nous montrent comment la musique peut être un dénominateur commun pour rapprocher les gens. »

L’étude a été publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia