La dépression est corrélée à un mauvais sommeil lors de l'adolescence

CoverMedia

18.6.2020 - 18:08

Girl with book lying on the floor sleeping When: 24 Nov 2017 Credit: Larissa Veronesi/Westend61/Cover Images
Source: Larissa Veronesi/Westend61/Cover

Des chercheurs ont analysé le lien entre le sommeil et la dépression. Les adolescents dormant moins que les autres sont en effet plus susceptibles d'être dépressifs plus tard.

Les jeunes qui ont des problèmes de sommeil sont plus à risque d'avoir des problèmes de santé mentale à l'âge adulte, selon des experts des universités de Reading, Goldsmiths et Flinders, qui ont analysé des données fournies par plus de 4700 adolescents. Ils ont ainsi découvert un lien entre ceux qui avaient un sommeil de mauvaise qualité, et ceux qui rapportaient des problèmes d'anxiété et de dépression.

Un groupe d'adolescents déclaraient environ 8h de sommeil par nuit la semaine, et 9h30 le dimanche, tandis que le groupe qui avait la plus grande part de dépressifs ne dormait que 7h30 par nuit, et 9h le weekend.

Pour la docteure Faith Orchard, cette étude montre à quel point les gens qui ont des problèmes de santé mentale « ont eu un mauvais sommeil durant leur adolescence ».

« Ce qui est visible est que la différence entre ceux qui vont bien et les autres est de seulement 30 minutes. Cela montre qu'il faut bien plus prendre le sommeil en compte lorsque l'on évoque le bien-être des adolescents », explique-t-elle.

L'étude a été publiée dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia