Le Portugal s'impose sur le fil, Ronaldo dans l'histoire

ATS

15.6.2021

ATS

15.6.2021

Le Portugal n'est pas passé loin du camouflet mardi à Budapest lors de son entrée en lice à l'Euro. Le tenant du titre a battu la Hongrie (3-0) grâce à trois buts tardifs signés Guerreiro (84e) et Ronaldo (87e, 92e).

Le Portugal a entamé victorieusement l'Euro 2021 à Budapest en battant la Hongrie 3-0. Mais les tenants du titre ont dû faire preuve de patience: les buts sont tombés dans les dix dernières minutes.

La domination, souvent écrasante, des Portugais a tardé à être concrétisée au score. Il a fallu un tir de Guerrero dévié par Orban pour briser la résistance hongroise à la 84e. Trois minutes plus tard, Ronaldo doublait la mise sur penalty pour inscrire le 10e but de sa carrière dans un Euro. CR7 ajoutait même le numéro trois dans les arrêts de jeu.

Avec désormais 11 réalisations en phase finale, le capitaine de la Seleção est devenu - seul - le joueur le plus prolifique de l'histoire de la compétition. Il est également le premier joueur à participer à cinq phases finales de l'Euro (2004, 2008, 2012, 2016 et 2020).

Le résultat, quand même bien trop sévère, répond à la logique. Les champions d'Europe ont étouffé leurs adversaires presque en permanence, mais ils ont longtemps séché à la conclusion. Diogo Jota (5e/40e) a été deux fois dangereux, mais il s'est heurté à un excellent Gulasci. Ronaldo avait aussi gâché une énorme occasion à la 43e, ne cadrant pas en excellente position à cinq mètres du but.

Dans ce groupe F dit "de la mort", la Hongrie fait figure de petit poucet. Mais elle a joué sa chance à fond, défendant avec énergie et talent et tentant quelques incursions sporadiques dans le camp adverse. Les supporters qui avaient rempli le stade de Budapest lui ont donné un grand soutien, mais cela n'a finalement pas suffi.

Il n'empêche que la France et l'Allemagne sont prévenues. Jouer contre les Magyars chez eux sera peut-être un peu plus compliqué qu'initialement prévu.

Pour le Portugal, qui a enfin gagné le premier match dans un grand tournoi après cinq échecs (trois nuls, deux défaites), les signaux sont au vert. Car la différence de but pourrait avoir son importance dans ce groupe.