Le malheur de Grosjean et Hamilton fait des heureux

ATS

3.12.2020 - 20:44

Le premier est propulsé dans la meilleure écurie, les deux autres font leurs débuts en Grand Prix: George Russell (Mercedes), Pietro Fittipaldi (Haas) et Jack Aitken (Williams) gardent la tête froide avant de disputer le Grand Prix de Sakhir de F1 ce week-end.

Jack Aitken va disputer son premier Grand Prix en F1 ce week-end.
Keystone

C'est par un coup de téléphone à 02h00 dans la nuit de lundi à mardi que George Russell a appris que Lewis Hamilton était atteint du Covid-19 et que Mercedes souhaitait qu'il remplace le septuple champion du monde. Il a ensuite fallu négocier avec Williams que l'écurie avec laquelle le Britannique court en temps normal le libère, ce qui a été confirmé mercredi matin.



«Je ne me mets pas de pression supplémentaire. Je suis jeté dans le grand bain au dernier moment, je n'ai pas piloté le simulateur de Mercedes depuis deux ans, mon baquet est vieux de trois ans, j'ai tellement à apprendre... et me retrouver face à Valtteri Bottas ne va pas être simple», résume le pilote de 22 ans, membre de la filière de jeunes des Flèches d'argent. «Je suis actuellement bombardé d'informations pour être prêt», ajoute-t-il.

Petit avantage, grâce à ses liens avec Mercedes, il connaît «pas mal de gars». Inconvénient de taille, le grand Russell (1m86) n'est pas des plus à l'aise dans la monoplace d'Hamilton (1m74) et doit porter des bottines trop petites ! «Mais je suis sûr de pouvoir supporter la douleur pour saisir cette opportunité», assure-t-il.

Fittipaldi «pas à pas»

Pietro Fittipaldi est l'un des deux pilotes de réserve de Haas avec le Genevois Louis Delétraz. Le Brésilien était présent avec l'équipe le plus gros de la saison et le team principal Günther Steiner estime qu'il ne «pouvait pas» choisir quelqu'un d'autre que lui pour remplacer Romain Grosjean, brûlé aux mains dans un effroyable accident dimanche. «C'est fantastique et un peu irréel, confie le Brésilien qui rêve de F1 depuis ses débuts en karting à 4 ans.



Premier pilote de son pays dans la catégorie reine depuis Felipe Massa, qui a disputé son dernier GP en 2017, Fittipaldi a reçu nombre de messages de ses homologues et compatriotes. «Cela me donne une belle énergie pour aborder le week-end», assure le petit-fils du double champion du monde Emerson Fittipaldi. Ce dernier lui a dit «d'en profiter car on ne vit ses débuts qu'une fois» et d'y aller «pas à pas» puis «pied au plancher».

Le pilote de 24 ans estime qu'apprendre «toutes les procédures» au volant sera dur mais pour lui, qui n'a plus piloté une F1 depuis l'an dernier et a dû se contenter du simulateur et de préparation physique, c'est «physiquement que ce sera le plus compliqué.» «L'important sera de rester calme et de piloter pour construire mon rythme», termine-t-il.

Aitken fera «comme toujours»

Jack Aitken était à Bahreïn pour courir en Formule 2 et comme pilote de réserve de Williams, le voici propulsé en F1 pour suppléer George Russell. Cette place, il la voulait: c'est lui qui a contacté l'écurie britannique dès mardi après-midi pour savoir s'il aurait sa première chance dans la catégorie reine ! Il faut dire que le Britannique espère se faire remarquer pour 2022.

«Bien sûr, c'est une énorme opportunité, ne cache-t-il pas. Mais je l'attendais depuis longtemps et je me sens prêt.» Et d'ajouter: «Ceci dit, je vais faire comme toujours ce week-end, sans trop penser au futur, en prenant juste ce qui se présente. J'ai ce qu'il faut pour faire du bon boulot et je vais me concentrer là-dessus.»

Si le pilote de 25 ans regrette de ne pas avoir passé autant de temps avec Williams cette année qu'il aurait pu sans le Covid-19, il a tout de même testé son nouveau bolide en Autriche en juillet. «C'est précieux, affirme-t-il. Je pense que ça va m'aider à faire mes premiers pas.»

Retour à la page d'accueilRetour au sport

ATS