FC Sion

FC Sion : le gros coup de gueule de Kevin Fickentscher

Nicolas Larchevêque

12.4.2021

Nicolas Larchevêque

12.4.2021

Le gardien Kevin Fickentscher et le président Christian Constantin n'ont pas caché leur inquiétude après la cuisante défaite du FC Sion à Vaduz (3-0) dimanche en Super League.

Kevin Fickentscher :

Kevin Fickentscher : "On n'a pas vu une équipe sur le terrain"

Gardien et capitaine du FC Sion, Kevin Fickentscher n'a pas caché son inquiétude au micro de blue Sports après la lourde défaite de son équipe contre le FC Vaduz (3-0) dimanche en Super League.

12.04.2021

Sèchement battu dimanche à Vaduz (3-0), le FC Sion se retrouve désormais dos au mur. En effet, les Valaisans ferment la marche du classement de Super League et comptent six points de retard sur leurs adversaires dominicaux, avant-derniers, à huit journées du terme de la saison.

Face à la situation autant inquiétante qu'urgente dans laquelle son équipe se retrouve, Kevin Fickentscher n'a pas mâché ses mots à l'issue de la rencontre. "Quand on perd 3-0, ça veut dire qu'on a fait tout faux de A à Z. Aujourd'hui (ndlr : dimanche), il n'y a rien à analyser. Je pense qu'il y a une remise en question à faire parce qu'on a pas vu une équipe sur le terrain", a ainsi lâché le gardien sédunois au micro de "blue Sports".



Et malgré la position délicate du club de Tourbillon, les propos du portier de 32 ans laissent craindre le pire. "C'est compliqué à vivre et à faire comprendre à certains la situation dans laquelle on se trouve. Mais il faut ouvrir les yeux, comprendre qu'on a de la chance de jouer au football et d'exercer ce métier. On n'a pas le droit de ne pas tout donner sur le terrain et de lâcher des matches comme on l'a fait dernièrement", a-t-il pesté.

Avant d'ajouter : "Ce n'est pas le moment de pointer l'un ou l'autre. On est tous ensemble dans ce merdier. Il faut prendre conscience de cela et travailler. Il faut remettre la tête à l'endroit. (...) Aujourd'hui, je n'ai pas l'impression qu'on en voulait plus que Vaduz."



Un discours alarmant qu'a également partagé Christian Constantin. "Je n'ai pas vu un changement de mentalité. Maintenant, il nous faudrait un miracle. Il n'y a plus grand-chose d'autre qui peut nous aider. À nous maintenant de savoir si on a suffisamment de force pour réussir à renverser la situation, parce qu'elle est extrêmement compliquée pour nous", s'est alors insurgé le président valaisan devant nos caméras.

Il reste dorénavant huit matches au FC Sion pour réussir son sauvetage dans l'élite du football suisse. Une mission commando qui continue samedi prochain avec la réception du FC Zurich, actuellement sixième.

Christian Constantin :

Christian Constantin : "Il nous faut maintenant un miracle"

Christian Constantin a livré ses impressions au micro de blue Sports après le naufrage du FC Sion à Vaduz dimanche (3-0). Pour le président valaisan, son club devra "créer un exploit" pour se maintenir en Super League.

12.04.2021

Matteo Tosetti :

Matteo Tosetti : "Ce n'était pas le FC Sion"

12.04.2021