Paul Pogba : "Je suis consterné, en colère, choqué et frustré"

blue NL

26.10.2020 - 20:56

Paul Pogba a démenti une rumeur affirmant son retrait de l'équipe de France en signe de protestation contre les propos du président Emmanuel Macron sur l'Islam. "Choqué et en colère", le milieu français de 27 ans a indiqué qu'il allait porter l'affaire devant la justice.

Paul Pogba est remonté contre "The Sun" qui a relayé une "Fake news" sur le milieu français.
Keystone / Twitter

Paul Pogba est furieux. Le milieu français est monté aux barricades sur les réseaux sociaux lundi après l'apparition d'une rumeur qui annonçait son futur retrait de l'équipe de France (72 sélections, 10 buts).

Cette soi-disante retraite internationale avait été lancée ces derniers jours par plusieurs médias du Moyen-Orient et relayée dimanche par le tabloïd anglais "The Sun". Ces derniers avaient affirmé que le joueur de Manchester United allait quitter les Bleus en signe de protestation contre les propos récents du président Emmanuel Macron sur l'Islam.

Pour rappel, le dirigeant de la République française a provoqué des vives réactions dans la région du Moyen-Orient après avoir défendu les caricatures du prophète Mahomet au nom de la liberté d’expression. "Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d’autres reculent. (...) Nous défendrons la liberté que vous enseigniez si bien et nous porterons la laïcité", avait-il alors déclaré lors de l’hommage national au professeur Samuel Paty, décapité le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine (dans les Yvelines).

Vers des actions judiciaires ? 

Voyant la "nouvelle" prendre de l'ampleur, Pogba avait dans un premier temps démenti l'information en partageant sur la toile la une du "Sun", taguée de l'inscription "Inacceptable, fake news". 

"Je suis consterné, en colère, choqué et frustré que certaines sources 'médiatiques' se servent de moi pour faire des gros titres totalement faux sur le sujet très sensible des événements en France, en ajoutant l'équipe de France et ma religion dans le lot", a ensuite fustigé le champion du monde 2018 dans un long message publié sur son compte Instagram.

"Ma religion est une religion de paix et d'amour qui doit être respectée. Malheureusement, certains journalistes n'agissent pas de manière responsable lorsqu'ils écrivent les nouvelles, abusant de leur liberté de la presse, ne vérifiant pas si ce qu'ils écrivent ou reproduisent est vrai, créant une chaîne de ragots sans se soucier de la vie des gens et de ma vie", a ajouté l'ancien joueur de la Juventus, assurant qu'il allait "entamer des actions judiciaires contre les éditeurs et ceux qui répandent ces informations 100 % fausses".

"Honte à vous !"

Il s'est ensuite directement adressé au "Sun" : "Certains d'entre vous sont probablement allés à l'école et se souviendront que leur professeur leur a dit de toujours vérifier leurs sources, de ne pas écrire sans s'en assurer. Mais bon, il semble que vous l'ayez encore fait et sur un sujet très sérieux cette fois. Honte à vous !"

Face au tollé provoqué, "The Sun" a également été contraint de réagir par la voix d'un porte-parole. "Nous n'avions fait que relayer une information d'un site de sports, repris également par d'autres médias. (...) Par la suite, Paul Pogba a démenti et nous avons mis à jour cette histoire en conséquence", s'est justifié le média britannique, selon les propos relayés par "L'Equipe".

Retour à la page d'accueilRetour au sport