Pourquoi le but de Mbappé, hors-jeu, a-t-il été validé ?

Clara Francey

11.10.2021

Clara Francey

11.10.2021

La France a remporté dimanche soir la deuxième édition de la Ligue des nations au détriment de l'Espagne (2-1). Ce succès a toutefois été entaché par une polémique. En effet, le but de la victoire a été validé malgré un hors-jeu de son auteur, Kylian Mbappé, suscitant la joie des Français et la colère des Espagnols.

Alors que le score était de 1-1, après des réussites de Oiarzabal (64e) et Benzema (66e), et qu'il ne restait plus qu'une dizaine de minutes à la France et l'Espagne pour se départager, c'est Kylian Mbappé qui est venu sceller l'issue de cette finale et offrir le titre aux Bleus en inscrivant le 2-1 (80e).



Lancé en profondeur par Théo Hernandez, l'attaquant du PSG semblait toutefois hors-jeu après les premières images du diffuseur. Beaucoup pensaient donc, derrière leur écran, que cette réussite allait être annulée.

Subtilité du règlement

Et pourtant ! Après vérification de la VAR, le but a été validé par le trio arbitral. Pour comprendre ce qui a motivé cette décision, il faut se plonger dans le règlement de l'International Football Association Board (IFAB). «Un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire, y compris de la main ou du bras, n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position, sauf en cas de sauvetage délibéré par un adversaire. Effectuer un ‹sauvetage› consiste à intercepter, ou tenter d’intercepter, le ballon qui se dirige vers le but avec n’importe quelle partie du corps à l’exception des mains ou des bras (sauf le gardien dans sa propre surface de réparation)», précise la règle.

Comme en attestent les images ci-dessus, le tacle du défenseur espagnol Eric Garcia – qui effleure à peine le ballon – remet donc en jeu le jeune champion du monde 2018. Le but est donc valide.

Les Espagnols enragent

«Le deuxième but semblait hors-jeu. Mbappé était hors-jeu, mais l'arbitre a dit qu'Eric (ndlr Garcia) avait essayé de jouer le ballon, ce qui a annulé le hors-jeu. L'action doit être intentionnelle et Eric veut juste couper la trajectoire, il ne rate pas son contrôle», a pesté le capitaine de la Roja Sergio Busquets à l'issue de la rencontre auprès de la télévision espagnole

«Si je plonge et que je touche le ballon du talon sans faire exprès, Mbappé est hors-jeu. L’arbitre explique que j’ai l’intention de jouer le ballon, il me dit que j’aurais dû m’écarter et laisser Mbappé contrôler, que c’est la règle. Je crois que c’est ce qui fait le plus mal. Jamais de la vie un défenseur ne va s’écarter sur une action comme ça. J’espère que cette règle va changer», a pour sa part expliqué Eric Garcia, le «fautif».

«Ils sont en train de tuer le football»

Au lendemain de cette finale, la presse espagnole semble avoir du mal à digérer la défaite de "sa" Roja. Le deuxième but français a particulièrement de mal à passer et fait couler beaucoup d'encre. «Ils sont en train de tuer le football», titre Marca, le quotidien le plus lu du pays, à propos de l'utilisation de la VAR. Le quotidien sportif catalan Sport crie lui à l'«Injustice».

L'une des seules voix dissonantes en Espagne est celle de l'ancien arbitre Eduardo Iturralde Gonzalez: «Les joueurs doivent connaître le règlement. Ils ont beaucoup de temps libre et il n'y a que 17 règles», a affirmé cet ex-arbitre devenu consultant, ajoutant que «si Eric Garcia la touche, il y a but».