Servette - Sion: Kasami au top, Patrick en flop

Teleclub NL, à Genève

4.8.2020 - 03:24

Après trois derbys du Rhône sans vainqueur, le FC Sion a pris le dessus sur le Servette FC (2-1) lundi soir au Stade de Genève. Un succès auquel a grandement contribué Pajtim Kasami, au contraire de son coéquipier Patrick Luan. Par ailleurs, plusieurs joueurs genevois se sont illustrés malgré la défaite. Voici le top et flop de ce choc romand de la 36e et dernière journée de la saison 2019/2020 de Super League.

Servette – Sion 1-2

Servette – Sion 1-2

Raiffeisen Super League, 36ème journée, Saison 19/20

03.08.2020

Les 3 tops du derby:

#  1

Milieu, FC Sion

Pajtim Kasami

Quelle fin de saison pour Pajtim Kasami! Le meilleur buteur du FC Sion (11 réussites) a été LE grand artisan du succès valaisan lundi soir à Genève (2-1). Auteur de l'égalisation juste avant la mi-temps (37e), le Zurichois a ensuite offert un caviar à son coéquipier Roberts Uldrikis sur le but victorieux (74e) en deuxième période. Joueur le plus dangereux de son équipe durant toute la rencontre, Kasami a également montré de l'envie et de l'engagement au niveau des tâches défensives. Combatif, il n'a pas calculé ses efforts et a fait mal aux Servettiens dans tous les compartiments du jeu. 

#  2

Milieu, Servette FC

Timothé Cognat

Placé en soutien de Koro Koné sur le front de l'attaque genevoise, Timothé Cognat a livré un match plein face au FC Sion. Le Français a réussi - à l'image de son équipe - un début de partie tonitruant, laissant ses adversaires désabusés. Sa jouerie - associée au talent de Miroslav Stevanovic - a fait mal aux Valaisans, à l'instar d'un Mickaël Facchinetti souvent dépassé dans son couloir gauche. Hélas pour le joueur de 22 ans, il a manqué le but (de la victoire?) à la 60e minute de jeu. Mais cela n'enlève rien à sa performance de choix, qui conclut parfaitement sa première saison convaincante en Super League. 

#  3

Attaquant, Servette FC

Koro Koné

Puissant, travailleur et souvent dans les bons coups, Koro Koné a pesé sur la défense valaisanne lundi soir au Stade de Genève. Son association aux avant-postes avec Timothé Cognat a donné à plusieurs reprises le tournis à ses adversaires. Son engagement et son implication dans le jeu genevois lui ont notamment permis d'ouvrir rapidement le score (21e) et de signer sa 11e réussite de la saison. Solide prestation pour l'Ivoirien de 31 ans, qui termine la saison comme meilleur buteur grenat.


"Il y a plusieurs choses à changer que je ne dirai pas à la télé"

Barthélémy Constantin a réagi au micro de Teleclub Sports suite au maintien dans l'élite du FC Sion. Particulièrement agacé, le directeur sportif du club valaisan a toutefois glissé qu'il espérait conserver son entraîneur, Paolo Tramezzani.

03.08.2020


Les 3 flops du derby:

#  1

Attaquant, FC Sion

Patrick Luan

Titularisé pour la première fois sur le front de l'attaque sédunoise depuis sa sortie sur blessure le 28 juin dernier à Bâle, Patrick Luan n'a pas pesé bien lourd sur la défense servettienne lundi soir. Certainement en manque de rythme (il n'avait joué que 12 minutes samedi dernier contre YB, les premières depuis sa blessure), le Brésilien n'a pas su trouver la lucidité nécessaire et le bon réglage lors des offensives du FC Sion. Il a notamment manqué son face-à-face avec Jérémy Frick en première période (29e). Un retour compliqué pour celui qui a cédé sa place à l'heure de jeu.

#  2

Défenseur, FC Sion

Mickaël Facchinetti

Malgré la victoire des siens, Mickaël Facchinetti n'a pas vécu une rencontre de tout repos. Faisant face aux assauts à répétition de Miroslav Stevanovic et Timothé Cognat sur son couloir gauche, le Neuchâtelois de 29 ans a souvent été pris de vitesse par ses adversaires et a (trop) souvent perdu ses duels face à ces derniers. Heureusement pour lui, l'efficacité genevoise n'était pas au rendez-vous lundi soir, tout le contraire de ses coéquipiers opportunistes. 

#  3

Défenseur, Servette FC

Nicolas Vouilloz

À l'instar de son homologue sédunois, Nicolas Vouilloz a souvent été pris de court par les attaques adverses dans son couloir droit. Même s'il a été lancé dans le bain prématurément après la sortie sur blessure d'Anthony Sauthier (19e), le jeune latéral a paru trop léger face aux attaquants valaisans, notamment contre le remuant Itaitinga. Dur? Peut-être. Toutefois, du haut de ses 19 ans et après seulement 9 apparitions sous le maillot grenat, Vouilloz possède une marge de progression certaine. 


Routis:

Routis: "Une page qui se tourne"

Christopher Routis était ému après son dernier match avec le Servette FC lundi soir face au FC Sion .

03.08.2020

Retour à la page d'accueilRetour au sport