Surprise à Novare : Merlier s'offre la 2e étape au sprint

ATS

9.5.2021

ATS

9.5.2021

Le Belge Tim Merlier (Alpecin) a remporté au sprint la 2e étape du Tour d'Italie, dimanche à Novare, en devançant le champion d'Europe Giacomo Nizzolo. Filippo Ganna (Ineos) a gardé le maillot rose de leader au lendemain de son succès dans le contre-la-montre de Turin.

Pendant la course, Filippo Ganna a même empoché 3'' de bonification. L'Italien possède donc désormais 13'' d'avance sur son dauphin Edoardo Affini au général. Le Belge Remco Evenepoel, qui a récupéré 2'' de bonification, est quant à lui revenu à hauteur de son coéquipier portugais Joao Almeida (4e) au classement.

Au sprint, Tim Merlier (28 ans) a devancé de près d'une longueur l'Italien Giacomo Nizzolo, champion d'Europe en titre. L'Italien Elia Viviani a pris la troisième place devant le Néerlandais Dylan Groenewegen (4e), de retour d'une suspension de 9 mois qui avait sanctionné son sprint dangereux du Tour de Pologne l'été dernier.

Pour Nizzolo, la série noire continue: il s'est classé deuxième d'une étape pour la... dixième fois, en huit participations à la course rose. En revanche, Merlier, qui débute dans un grand tour, a touché la cible dès sa première tentative.

"Ma préparation en altitude a été bonne. J'étais confiant avant de m'attaquer au Giro", a commenté le Belge, vainqueur le jour anniversaire de la chute mortelle de son compatriote Wouter Weylandt dans le Tour d'Italie 2011.

Champion de Belgique en 2019, Merlier a enlevé son quatrième succès de la saison. A l'image de son coureur, l'équipe Alpecin, qualifiée d'office au titre du classement continental de l'année passée, court aussi le Giro pour la première fois.

Lundi, la troisième étape, longue de 190 kilomètres entre Biella et Canale, comporte trois côtes répertoriées dans la seconde moitié de parcours. Une dernière petite montée se situera au seuil des 15 derniers kilomètres.