Le dossard 41 s'impose ! Superbe podium de Kryenbühl

ATS

13.12.2020

Magnifique Urs Kryenbühl ! Le Schwytzois a terminé troisième de la première descente de la saison à Val d'Isère, s'offrant au passage le second podium de sa carrière en Coupe du monde. La victoire est revenue au Slovène Martin Cater, dossard numéro 41 !

Verrücktes Rennen: Cater gewinnt sensationell – Kryenbühl auf dem Podest

Verrücktes Rennen: Cater gewinnt sensationell – Kryenbühl auf dem Podest

Martin Cater sorgt bei der ersten Abfahrt der Saison für eine Sensation. Mit der Startnr. 41 rast der 27-jährige Slowene zu seinem ersten Weltcuperfolg und verdrängt den Österreicher Striedinger und den Schweizer Kryenbühl noch auf die Plätze zwei und drei.

13.12.2020

La première descente de la saison a réservé bien des surprises dimanche à Val d'Isère. Le Slovène Martin Cater a cueilli son premier succès en Coupe du monde en devançant Otmar Striedinger (2e à 0''22) et le Schwytzois Urs Kryenbühl (3e à 0''27), qui ont eux aussi bien cru pouvoir ouvrir leur palmarès.

Parti avec le dossard 41, Martin Cater a mis tout le monde d'accord sur une piste devenue plus rapide. La victoire du Slovène de 27 ans constitue une sensation: il ne comptait jusqu'ici que cinq top 10 à ce niveau (dont trois en combiné), et affichait une 8e place – en 2019 à Wengen – comme meilleur résultat en Coupe du monde!

Striedinger y a cru

Porteur du dossard 26, Otmar Striedinger (29 ans) imaginait certainement avoir fait le plus dur en devançant de 0''05 Urs Kryenbühl. Mais il doit se contenter d'un quatrième podium en Coupe du monde. Et l'équipe d'Autriche doit ainsi encore patienter avant d'obtenir sa première victoire de l'hiver...

Urs Kryenbühl, qui s'était emparé de la 1re place au détriment du favori Aleksander Aamodt Kilde (4e au final), saura quant à lui se satisfaire de son rang. Le Schwytzois de 26 ans a démontré dimanche que sa 2e place obtenue l'hiver dernier dans la difficile descente de Bormio n'était pas due au hasard.

Impressionnante cette saison, l'équipe de Suisse masculine en est donc restée à deux succès d'affilée. Niels Hintermann aurait pu lui offrir un «hat-trick», mais le Zurichois est parti à la faute alors qu'il a signé – avec une marge de 0''14 sur le futur vainqueur – le meilleur temps intermédiaire après 1'34'' de course.



Beat Feuz (6e) a quant à lui été bouté hors du podium pour 0''26. C'est seulement la septième fois en 27 descentes disputées depuis le début de son règne à l'automne 2017 que le triple vainqueur du Globe de descente ne monte pas sur la «boîte». Mais le Bernois de 33 ans a bien lancé sa saison sur une piste qu'il n'apprécie guère.

Trois autres Suisses ont terminé dans le top 20. Ralph Weber, Mauro Caviezel (16es ex-aequo) et Carlo Janka (18e) ont concédé respectivement 1''09 et 1''10 au vainqueur d'une course extrêmement serrée. Mauro Caviezel aurait pu faire bien mieux s'il n'avait pas accroché le fanion d'une porte en début de parcours.

Retour à la page d'accueilRetour au sport