Énorme frayeur pour Caviezel! Roulin surprend

17.1.2020 - 11:42, ATS

Les spécialistes de vitesse n'ont pas réussi à creuser un écart significatif lors de la descente du combiné Coupe du monde de Wengen.

Gilles Roulin a été le plus rapide lors de la descente du combiné de Wengen. 
Keystone

Une nouvelle est venue enchanter le camp suisse: Gilles Roulin a terminé deuxième, à bonne distance (0''54) de l'Autrichien Matthias Mayer. Roulin, pur descendeur comme Mayer, voulait surtout se tester en vue de l'épreuve reine de samedi: il a eu sa réponse, terminant même avec 26 centièmes d'avance sur l'Italien Dominik Paris.

L'outsider transalpin Riccardo Tonetti (7e) semble toutefois être le mieux placé pour la victoire dans ce combiné, ayant de l'avance à mi-parcours sur le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde (9e à 0''03) et le Français Victor Muffat-Jeandet (12e à 0''24).

Deuxième l'an passé, Muffat-Jeandet a confirmé son aisance sur ce tracé anachronique. Le Français a devancé plusieurs spécialistes de vitesse – comme Kjetil Jansrud (13e) – et n'a concédé que 21 centièmes à un Kilde. Ce dernier et Muffat-Jeandet comptent clairement parmi les favoris à la victoire finale aujourd'hui.

Aucun des deux hommes ne sous-estimera toutefois Tonetti, quatrième des trois derniers combinés auxquels il a pris part – dont celui des Mondiaux 2019 – et huitième dans l'Oberland en 2019, de même qu'ils savent pertinemment qu'Alexis Pinturault (18e à 0''59 de Tonetti), vainqueur dans l'exercice à Bormio cette saison (devant Kilde et Loïc Meillard), est capable de remonter tous ses adversaires dans le slalom.

Caviezel frôle les rochers de la "Tête de chien"!

Meillard, justement, conserve ses chances. Dix-neuvième de la descente, le Valaisan d'adoption est à sept dixièmes de Tonetti. Justin Murisier, juste derrière au 22e rang, s'est également montré à son avantage sur un Lauberhorn qu'il découvrait en compétition. Le Bagnard a signé un temps honorable à «seulement» 80 centièmes de Tonetti. Les aptitudes techniques des deux Suisses en font des candidats au podium dans ce qui sera une sacrée bagarre entre les piquets.

Course mouvementée en revanche pour Mauro Caviezel, le médaillé de bronze des Mondiaux 2017. Après avoir touché les filets... en l'air à la "Tête de chien" (!), le Grison était clairement devant au deuxième intermédiaire avant de connaître l'élimination. Champion du monde voici trois ans à St-Moritz, Luca Aerni a été plus à la peine que Meillard et Murisier (à 1''60 de Tonetti).

Vainqueur surprise dans des conditions particulières en 2017, Niels Hintermann (un spécialiste de vitesse) a terminé cinquième, à un centième de Paris. Une performance qui, comme celle de Roulin, permet à la Suisse de très hautes ambitions pour samedi.

Retour à la page d'accueilRetour au sport