Super League

Le programme foot du week-end pour ne rien louper

Nicolas Larchevêque

22.5.2022

La saison 2021/2022 de Super League s’achève dimanche après-midi (à 16h30). Si tout est dit depuis plusieurs semaines concernant le nom du champion et du relégué, il reste encore quelques interrogations autour des places européennes et de celle de barragiste. Tour d’horizon.

Le FC Sion se déplace plus sereinement à Genève dimanche.
Keystone

Nicolas Larchevêque

22.5.2022

Le FC Sion y est presque. Victorieux sur le fil jeudi à Lausanne (1-2), le club valaisan n’a besoin que d’un point dimanche pour assurer sa place dans l’élite du football suisse. Pour atteindre son objectif, il se rend au bout du Lac Léman pour y retrouver le Servette FC dans son ultime «finale».

Et comme face au LS, les pensionnaires de Tourbillon ne devraient recevoir aucun cadeau de leurs adversaires grenat. «On sait qu’on ne peut compter que sur nous-mêmes», affirmait le gardien Kevin Fickentscher au micro de «blue Sports» après le succès à la Tuilière. «C’est toujours un match spécial, tant pour nous que pour eux. Ils ne vont rien nous donner», relevait également Musa Araz.

Pour ce derby du Rhône, Paolo Tramezzani devra toutefois composer sans son double buteur à Lausanne, Anto Grgic. Le milieu de terrain sera ainsi suspendu en raison de son carton jaune reçu pour avoir... enlevé son maillot sur sa deuxième réussite dans les arrêts de jeu jeudi. Une explosion de joie qui pèsera sur la balance au décompte finale ?



Si Sion ne devra compter que sur lui-même, Lucerne espère, lui, bénéficier d’un petit coup de pouce du destin et (surtout) de Servette. Tenue en échec par Young Boys jeudi (2-2), la formation de Suisse centrale a l’obligation de s’imposer sur la pelouse du FC Zurich, tout en priant un faux-pas valaisan à Genève.

Sa tâche ne s’annonce donc pas aisée. Surtout qu’elle se rendra chez le nouveau champion, qui - à n’en pas douter - voudra soulever le 13e trophée de son histoire sur une note positive devant son public.



Troisième club concerné par le périlleux match aller-retour contre le second de Challenge League, Grasshopper aborde, pour sa part, son ultime sortie chez YB de manière beaucoup plus sereine. Comptant également trois points d’avance sur le barragiste, les Sauterelles bénéficient en plus d’un matelas très confortable en matière de différence de buts (-1 pour GC contre -13 pour Lucerne et -21 pour Sion). Il faudrait ainsi un incroyable concours de circonstances entre le Letzigrund, le Wankdorf et le Stade de Genève pour voir les hommes de Giorgio Contini ajouter deux matches supplémentaires à leur calendrier.



En deçà de la lutte en bas de tableau, cette dernière rencontre sera aussi suivie d’un oeil attentif depuis le Parc Saint-Jacques. Deuxième avec deux unités d’avance sur Young Boys, le FC Bâle n’a en effet pas encore sécurisé son rang de dauphin du champion zurichois, synonyme d’entrée au troisième tour des qualifications de la Conference League la saison prochaine. Les Rhénans ont toutefois toutes les cartes en main avant la réception du FC Lugano.



La tension sera en revanche moindre du côté du Kybunpark. Le duel entre le FC Saint-Gall, qui n’a plus rien à jouer depuis sa défaite en finale de Coupe de Suisse, et le FC Lausanne-Sport, assuré s’être relégué depuis plusieurs semaines, ne présente presque aucun enjeu. Le seul envisageable ? Les Vaudois voudront sans doute quitter la Super League la tête haute.



Super League : programme et classement