Madrid

Passage de témoin ? Alcaraz défait son idole Nadal

ats

6.5.2022 - 15:45

Les demi-finales du Masters 1000 de Madrid ne seront pas le théâtre de retrouvailles entre Novak Djokovic et Rafael Nadal (ATP 4). A la place, le no 1 mondial découvrira la fougue de Carlos Alcaraz (ATP 9), tombeur du gaucher majorquin en quarts de finale.

ats

6.5.2022 - 15:45

Révélation de ce début de saison avec trois titres dont un conquis dans un Masters 1000 (Miami), Carlos Alcaraz s'est imposé 6-2 1-6 6-3 devant son idole au lendemain de son 19e anniversaire. Il s'impose ainsi pour la première fois en trois duels face à Rafael Nadal, qui l'avait écrasé 6-1 6-2 un an plus tôt à Madrid pour leur premier face-à-face.

Le prodige de Murcie est passé par tous les états d'âme avant de gagner le droit de défier pour la première fois Novak Djokovic. Impressionnant dans un premier set où Rafael Nadal a semblé payer les efforts consentis pendant plus de 3 heures la veille face à David Goffin (ATP 60), il semblait au bord de la rupture au terme de la deuxième manche.

Touché à la cheville droite après une chute survenue au début deuxième set, Carlos Alcaraz a cependant su se ressaisir. La pause qu'il s'est accordée après la deuxième manche lui a certainement fait le plus grand bien, et il a nettement dominé les débats dans le set décisif face à un Rafael Nadal en rodage pour son retour après ses six semaines de pause forcée due à une côte fissurée.

Djokovic monte en puissance

Novak Djokovic, qui n'a plus affronté son rival majorquin depuis leur demi-finale à Roland-Garros l'an dernier, a quant à lui dominé le Polonais Hubert Hurkacz (ATP 14) 6-3 6-4 dans le premier quart de finale. Battu en finale à Belgrade deux semaines plus tôt, il confirme sa montée en puissance à un peu plus de deux semaines de Roland-Garros, où il aura un titre à défendre.

Pour mémoire, le Serbe dispute simplement son quatrième tournoi de l'année, lui qui avait été privé d'Open d'Australie après avoir été expulsé du pays. Au repos jeudi en raison du forfait d'Andy Murray avant leur 8e de finale, il n'a laissé aucune chance à Hubert Hurkacz, qui ne s'est pas procuré la moindre balle de break dans cette partie.

ats