Novak Djokovic : "Les médias répandent la peur et la panique"

Grégoire Galley

19.10.2021

Grégoire Galley

19.10.2021

Dans le journal serbe "Blic", Novak Djokovic est revenu sur les raisons qui le motivent à ne pas soutenir la vaccination contre le coronavirus.

Novak Djokovic a une relation tumultueuse avec les médias.
KEYSTONE

Alors que les joueurs non vaccinés ne pourront peut-être pas participer à l'Open d'Australie en janvier prochain, Novak Djokovic continue de s'opposer au vaccin contre le Covid-19.



Dans le quotidien serbe "Blic", le numéro un mondial a une nouvelle fois défendu sa position contre vents et marées : "J'ai mon avis et ça ne change rien. Je ne dirai pas si je suis vacciné ou non. Il s'agit d'une affaire privée. Selon la loi, je pourrais poursuivre quelqu'un qui me pose une question à ce sujet. Trop de gens prennent la liberté de demander des choses qui ne les concernent pas et de juger les autres. Que vous répondiez oui, non, peut-être, je ne sais pas ou j'envisage, vos propos seront toujours interprétés d'une manière ou d'une autre."

Avant d'ajouter : "Les mots me manquent pour décrire les médias. Ils répandent la peur et la panique parmi les gens et je ne veux pas en faire partie. Maintenant que j'ai dit cela, l'un de vos journalistes peut en faire un scandale."

Novak Djokovic a le mérite de ne pas avoir sa langue dans sa poche. De quoi alimenter les débats dans le monde de la petite balle jaune...