Publireportage

«Retour aux sources» tient-il ses promesses?

En coopération avec Aldi Suisse

21.6.2022

Shutterstock

Avec son nouveau label «retour aux sources», Aldi Suisse promet une transparence totale. À l’aide d’un code-barres et d’un smartphone, les consommatrices et consommateurs doivent pouvoir découvrir la provenance d’un produit et vérifier que les exigences de qualité les plus élevées ont été respectées. Nous avons fait le test.

En coopération avec Aldi Suisse

21.6.2022

Une filiale Aldi dans la ville de Zurich et une boîte de 6 œufs bio «retour aux sources». L’objectif: avec son nouveau label, Aldi Suisse promet une transparence totale vis-à-vis de ses produits. Le but n’est pas seulement que les clientes et clients puissent remonter à la source de leurs aliments en quelques clics; il s’agit aussi de découvrir quelles directives complètes de durabilité les agricultrices et agriculteurs remplissent. Mission accomplie? Allons-nous découvrir où nos œufs ont été pondus et à quoi ressemble leur ferme d’origine?

Première étape: scanner le code QR sur l’emballage afin d’atterrir sur le site de «retour aux sources». Le scanner de codes-barres identifie le produit comme étant une boîte d’œufs bio. Il ne reste plus qu’à saisir le code de lot, facilement repérable sur l’emballage: LD57999. Andrea Aregger et son fils Dominik, une poule dans les bras, nous accueillent alors sur la page avec un large sourire.

Les Areggergèrent leur ferme bio dans le Wiggertal de manière intergénérationnelle. Elle appartient à la famille depuis 1923 et répond aux critères bio depuis 2019. Sur les 24 hectares vivent 2000 poules pondeuses et 40 bovins d’élevage. Les personnes désireuses d’en savoir plus ont désormais accès à une transparence sans précédent: les œufs ont été livrés à hosberg AG à Rüti ZH, la plus grande entreprise suisse de commercialisation d’œufs bio. Un protocole de contrôle le confirme: lors du test des œufs bio, l’aspect, l’odeur, le goût et la texture étaient irréprochables. Il en va de même pour l’état de l’emballage.

Une rubrique supplémentaire détaille les valeurs moyennes de durabilité des fournisseurs d’œufs «retour aux sources», évaluées par l’Institut suisse d’agroécologie. On note que l’Institut n’attribue la note maximale dans aucun domaine. Ceci montre que la durabilité doit aller toujours plus loin!

En matière de bien-être animal, l’évaluation indique par exemple 93 %. Dans le détail, c’est l’efficacité énergétique dans les fermes qui présente encore le plus de potentiel: ici, le résultat de l’évaluation de la durabilité est «seulement» de 54 %. Les exploitations avicoles ne sont toutefois pas faciles à gérer en termes d’énergie en raison d’une certaine dépendance aux combustibles fossiles. Le meilleur score est de 97 % dans le domaine de la sécurité au travail. En effet, la durabilité ne concerne pas seulement l’environnement et les animaux, mais aussi le bien-être des personnes.

«retour aux sources», le bio qui va plus loin:

En Suisse, les exigences relatives aux produits bio sont plus contraignantes que dans la plupart des pays. «retour aux sources» d’Aldi Suisse va encore plus loin! Le label mise sur la transparence, la traçabilité, l’origine régionale et la durabilité. Sur chaque produit est indiquée la région d’où provient l’ingrédient principal. Les bovins sont obligatoirement élevés en pâturage et en stabulation libre, et le lait bio provient d’élevages garantis sans antibiotiques. Découvre, toi aussi, d’où viennent ces produits bio qui répondent aux plus hautes exigences!

Plusieurs producteurs pour le lait

Assez parlé des œufs: place aux produits laitiers bio, distants d’à peine quelques rayonnages dans la filiale Aldi. Le produit ultime de l’agriculture suisse reste le litre de lait entier, symbole de l’économie laitière. Ce produit existe bien sûr aussi en qualité bio «retour aux sources». Le lait «retour aux sources» est d’ailleurs le seul en Suisse à être garanti issu d’un élevage sans antibiotiques. Le scan du code-barres identifie également cette bouteille pour ce qu’elle est, à savoir un lait entier UHT bio. On remarque tout de suite qu’il a été conditionné par Emmi. Mais cela va encore plus loin!

Le numéro de lot est également imprimé sur l’emballage (1002637144). S’ouvre alors la fenêtre contenant toutes les informations sur la chaîne d’approvisionnement. Pour ce lot de lait entier bio, du lait bio a été collecté auprès de 16 fermes «retour aux sources», mais à partir d’une seule région géographique bien définie: à Lucerne et en Argovie, comme dans le village argovien de Buttwil ou juste à côté, à Müswangen dans le canton lucernois.

Le lait bio collecté est ensuite transformé en lait UHT et conditionné à la «Mittelland Molkerei», l’usine Emmi de Suhr. Ici aussi, les mêmes protocoles de contrôle et l’évaluation de la durabilité de l’Institut d’agroécologie peuvent être consultés.

La région bien définie, ici Lucerne et Argovie, est un élément important de la norme «Prüf nach!» sur laquelle repose «retour aux sources». Il s’agit aussi d’acheter, dans la mesure du possible, des aliments pour animaux en Suisse. Les vaches laitières «retour aux sources» mangent des aliments régionaux plutôt que des aliments concentrés, comme le soja issu de la forêt tropicale. Cela contribue à la santé et au bien-être des animaux ainsi qu’à la protection du climat. De plus, l’accent mis sur la régionalité est une garantie que «retour aux sources» soutient nos agricultrices et agriculteurs bio suisses. C’est ça, le BIO qui va plus loin.

Notre verdict: promesse tenue! Maintenant, direction la maison pour préparer des œufs brouillés. Désormais, l’esprit tranquille!

Il s'agit de contenu sponsorisé.«En coopération avec…» signifie que le contenu a été produit pour un client et payé par celui-ci.