«Larmes de combat»

Ses derniers mémoires: que restera-t-il de Brigitte Bardot?

dpa

25.9.2018

À 83 ans, Brigitte Bardot se prépare à faire ses adieux. Les récents mémoires publiés par la légende du cinéma et militante pour la protection des animaux devraient être les derniers. Elle s'y demande notamment ce qu'il restera d'elle après sa mort.

Ce n'est pas la première autobiographie que publie Brigitte Bardot. Cependant, «Larmes de combat» sera sa dernière, comme l'écrit l'icône du cinéma et protectrice des animaux. À 83 ans, Brigitte Bardot revient une dernière fois sur sa vie mouvementée, elle met fin aux malentendus et se demande quel souvenir elle laissera à la postérité.

Son ouvrage, intitulé «Larmes de combat», parle énormément d'animaux, une cause à laquelle elle a consacré plus de la moitié de sa vie. En 1973, alors qu'elle était à l'apogée de sa carrière, elle a fait ses adieux au monde du cinéma pour se consacrer pleinement au combat contre la chasse aux phoques, les expérimentations animales et les méthodes d'abattage cruelles – avec la même radicalité avec laquelle elle a mis fin à sa carrière. Elle avait 38 ans à l'époque.

Durant les quelque 20 années que Brigitte Bardot a passées devant la caméra, elle est parvenue à se hisser au rang de star internationale grâce à des films comme «Et Dieu… créa la femme» et «Le Mépris». L'agitation suscitée par ce sex-symbol aux cheveux blond platine était sans pareille.

Traitée de putain et de traînée

Avec son érotisme et son autodétermination, qui l'ont amenée à dévoiler sans honte son corps de rêve, elle a jeté les bases de la révolution sexuelle. À l'époque d'ailleurs, beaucoup n'ont pas hésité à la traiter de traînée et de putain.

Lassée de toute cette agitation et de toutes ces insultes, Brigitte Bardot s'est réfugiée dans sa maison de La Madrague, à Saint-Tropez, où elle vit encore aujourd'hui avec ses animaux, des petits pensionnaires qu'elle a sauvés de cirques et de refuges. Comme elle l'a déjà écrit, les animaux ont redonné un sens à sa vie.

Avec ses déclarations, Brigitte Bardot a souvent suscité la hargne et le sarcasme. Comme lorsqu'elle a déclaré qu'elle se sentait l'âme d'un animal et ne faisait pas partie de l'espèce humaine. Cependant, lorsqu'on lit son autobiographie, on comprend d'où lui viennent son désir de repli et sa symbiose avec les animaux.

Une femme perçue comme acariâtre et misanthrope

Si elle lit parfois qu'elle ne s'investit qu'en faveur des animaux, elle ne ressent pas le besoin de rectifier ces propos. Pourtant, à côté de la Fondation Brigitte Bardot, une organisation de protection des animaux fondée à Paris en 1986 et comptant aujourd'hui quelque 40 collaborateurs, Brigitte Bardot s'occupe également des personnes seules ou malades. Même sa maison est ouverte à tout le monde. Elle est juste devenue plus sélective aujourd'hui.

L'image de «BB» a beaucoup changé. Elle n'est plus la star du grand écran et l'idéal de beauté d'autrefois. Aux yeux de l'opinion publique, elle est devenue une vieille femme acariâtre et misanthrope. Et elle le sait: «Avant, le monde était à mes pieds, car j'étais belle, célèbre et convoitée. Aujourd'hui, je ne fais plus que déranger.»

Sa radicalité et son intransigeance lui ont souvent porté préjudice. Ainsi, elle a été condamnée à plusieurs reprises pour ses déclarations controversées, que ce soit sur les immigrés ou le sacrifice rituel de moutons. En 2012, elle a même appelé la population à voter pour la populiste de droite Marine Le Pen.

«J'ai toujours été très instable dans mes opinions politiques», déclare-t-elle. Elle a toujours voté pour celui qui représentait ses intérêts. Ainsi, elle a notamment soutenu le conservateur Valéry Giscard d'Estaing, le socialiste Lionel Jospin et l'homme politique de gauche Jean-Luc Mélenchon.

Son livre est né d'une collaboration avec la journaliste française Anne-Cécile Huprelle. Le style de l'ouvrage est essentiellement factuel, même s'il verse de temps à autre dans la philosophie de bistrot. La préface de la journaliste, dans laquelle elle écrit que Brigitte Bardot est tantôt lionne, tantôt biche, est plutôt embarrassant.

Si Brigitte Bardot ne fait pas l'unanimité, ce que ce livre met clairement en avant, c'est l'autodétermination avec laquelle elle a mené sa carrière et son combat en faveur de la protection des animaux. Le rôle de pionnière qu'elle a joué au cinéma, elle le joue également dans son combat pour la protection des animaux.

Ces stars hollywodiennes ont 80 ans

Le passé sombre des stars

Retour à la page d'accueil