Carrie Johnson

Carrie Johnson, première dame britannique dont l'influence intrigue

AFP

12.2.2022 - 12:56

AFP

12.2.2022 - 12:56

Quel rôle l'épouse de Boris Johnson joue-t-elle ? Discrète en public, Carrie Johnson, qui a épousé le Premier ministre britannique l'an dernier, se trouve accusée de manoeuvrer en coulisses, en pleine période de scandales visant Downing Street.

La jeune femme de 33 ans aux longs cheveux blonds, qui a épousé Boris Johnson – de 24 ans son aîné – en mai dernier, se montre plutôt rare.

Elle apparaît lors d'événements protocolaires comme le G7 en Cornouailles en juin dernier, ou prend la parole sur les questions LGBT lors du congrès du Parti conservateur l'automne dernier. 

Mais jamais depuis l'arrivée de Johnson à Downing Street en juillet 2019, elle n'a donné d'interview.

Pourtant, le magazine Tatler la présente comme «la femme la plus puissante de Grande-Bretagne».

Carrie Johnson s'est trouvée au coeur de l'attention, et des critiques, mise en cause dans une série de scandales qui ont fragilisé le chef du gouvernement conservateur.

Le plus délicat d'entre eux concerne les fêtes pendant le confinement, organisées à Downing Street et même dans les appartements privés du couple dont la coûteuse rénovation – surnommée le «wallpapergate» – a fait polémique.

Les «bonnes feuilles» acerbes d'un ouvrage à paraître fin mars du conservateur Michael Ashcroft, qui lui est consacrée, l'ont conduite à préciser par l'intermédiaire d'un porte-parole qu'elle ne joue «aucun rôle au gouvernement». 

Pour Lord Ashcroft, au contraire, «le comportement de Carrie empêche le Premier ministre de diriger le pays aussi efficacement que les électeurs le méritent».

- «Ressorts misogynes» -

Carrie Johnson, elle, voit derrière ces accusations la main de «conseillers amers».

Les regards se tournent immanquablement vers l'ancien conseiller Dominic Cummings, devenu ennemi juré de Boris Johnson, qui attribue à Carrie Johnson son éviction de Downing Street sur fond de luttes internes derrière la célèbre porte noire frappée du N°10.

Mais avant même cet ouvrage, Carrie Johnson a été accusée d'influer sur certaines décisions de Boris Johnson, entre choix des conseillers et sujets qui lui tiennent à coeur, comme la protection des animaux.

«Certaines de ces critiques ont des ressorts misogynes, mais c'est un personnage politique... et nous n'avons par les moyens classiques de lui demander des comptes», a déclaré sur Sky News Ash Sarker, du site de gauche Novara Media.

Carrie Johnson est la fille de Matthew Symonds, co-fondateur du journal The Independant, et de Josephine McAfee, une ancienne avocate avec qui il a eu une relation extra-conjugale.

Elle a grandi dans le sud-ouest de Londres, fait sa scolarité dans une école privée avant d'étudier le théâtre et l'histoire de l'art à l'université de Warwick.

Carrie Johnson commence à travailler pour les conservateurs en 2010 en tant que directrice marketing pour l'ancien député Zac Goldsmith.

Elle a rejoint la campagne de Boris Johnson en 2012 pour sa réélection à la mairie de Londres. 

Celle qui deviendra sa troisième épouse a occupé différents postes au sein du Parti conservateur, jusqu'à celui de directrice de la communication, qu'elle a quitté en 2018.

- Protection animale -

Elle rejoint ensuite l'équipe marketing de l'association de protection de la nature Oceana, avant d'intégrer l'association de protection des animaux Aspinall Foundation l'année dernière. 

Le début de l'histoire des futurs époux remonterait à 2018, lorsque le mariage de Boris Johnson avec sa deuxième épouse Marina Wheeler battait de l'aile.

Quand il est arrivé au pouvoir en juillet 2019, Boris Johnson est devenu le premier chef du gouvernement débarquant à Downing Street sans être marié depuis Edward Heath en 1970. Carrie, alors Symonds, ne vivait pas initialement à Downing Street.

Une fois son divorce prononcé en 2020, Boris Johnson est devenu le premier locataire du 10 Downing Street à se marier pendant son mandat, lors d'une cérémonie secrète en mai de l'année suivante.

Dans l'intervalle, le couple a eu son premier enfant ensemble, Wilfred, né en avril 2020, rejoint par une petite soeur, Romy, en décembre dernier.

Ils rejoignent une famille recomposée déjà fournie. Boris Johnson a a eu quatre enfants avec Marina Wheeler et une fille née d'une relation extra-conjugale.

AFP