"Sex/life", la série hot de Netflix déchaîne les passions

Elvire Küenzi

20.9.2021

La série qui raconte les aventures d’une quadra rangée mais frustrée a longtemps caracolé en tête du classement sur la plateforme Netflix. On a regardé le premier épisode et on vous livre notre avis.

Elvire Küenzi

20.9.2021

Billie, une femme sexy d’une quarantaine d’années, a vécu un passé sulfureux rempli d’amants et d’aventures sexuelles plus chaudes que le désert du Sahara. Aujourd’hui, elle est mariée à un homme parfait, gentil, respectueux et bon père de famille et prend soin de son petit garçon et de son bébé. Le problème ? Elle s’ennuie. Il s’avère que le couple traverse une crise car entre leur rôle de parents et leur quotidien dans lequel la routine s’est installée, les deux partenaires ont perdu la passion de leur début.

Jusque-là, la problématique abordée est intéressante et bon nombre de duos dans la même situation se retrouveront dans le questionnement soulevé : comment retrouver le désir dans un couple après des années de vie commune ?

Le fait que ce soit la femme qui s’interroge sur sa sexualité m’a beaucoup plu. On dépasse le cliché stupide et réducteur de l’homme toujours demandeur. Ici, c’est Billie qui souhaite retrouver la flamme, la peau de son mari et des orgasmes (sans forcément avoir besoin de son vibromasseur). Son mari (malheureusement pour elle) préfère regarder des matchs de football américain plutôt que de lui faire des gâteries. Ça change et ça fait du bien !

Oui, mais… voilà qu’au lieu d’ouvrir clairement la discussion avec son homme, Billie va commencer à ressasser son passé. Elle repense à Brad, son ex, un bellâtre qui détient un label de musique, et aux folles soirées de sexe qu’ils ont partagé il y a plusieurs années. Mettra-t-elle en péril sa vie et son mariage pour retrouver ce feu brûlant ?

Le premier épisode se conclut sur une Billie en proie aux doutes, mal dans sa peau et dans sa vie…

La série est construite sur deux temporalités : nous suivons notre héroïne dans son présent et dans son passé, des flashbacks de ses soirées de liberté et d’extase ponctuent régulièrement l’épisode. Côté sexe, il y a plusieurs scènes équivoques mais celles-ci ne tombent jamais dans le vulgaire. Le casting quant à lui peut se targuer de bien remplir son rôle, les acteurs sont presque trop beaux pour être vrai (mais ça fait partie du jeu de la télévision, n’est-ce pas ?), ils sont riches et évoluent dans des sphères de la haute société. On ne vous mentira pas, la série est cliché à souhait !

Conclusion ? Ce premier épisode tient la route, il est rythmé, agréable à regarder malgré quelques longueurs, souvent drôle et le questionnement posé est légitime. D’après les critiques que j’ai lues… ce sont les épisodes suivants (et surtout le dernier) qui poseraient problème et qui seraient sujets à polémique.

Pour être totalement honnête, ce début ne m’a rendu accro à la série et j’ignore encore si je me plongerai dans la suite.

Si vous avez envie de découvrir « Sex/life », rendez-vous sur Netflix. La série aura au moins le bénéfice de réchauffer les jours pluvieux qui s’annoncent !

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).