Kate Hudson et sa société Fabletics sont dans l'embarras

Covermedia

6.5.2021 - 10:55

Covermedia

6.5.2021 - 10:55

Kate Hudson et sa société Fabletics ont été mis dans l'embarras après la publication d'un article de Time Magazine détaillant les abus sexuels qui ont eu lieu dans une usine partenaire du Lesotho. La star a immédiatement annoncé couper les ponts avec l'usine en question, promettant n'avoir eu aucune connaissance des faits.

Kate Hudson et ses partenaires de Fabletics ont rompu tout lien avec une usine de fabrication au Lesotho, suite à des accusations d'abus sexuels et physiques.

Près de 40 employés se sont manifestés, accusant les responsables de Hippo Knitting d'abus, les travailleuses affirmant qu'elles étaient souvent déshabillées lors des fouilles quotidiennes de routine, tandis que trois accusatrices affirment que des superviseurs masculins les ont agressées sexuellement. Une autre employée a affirmé avoir été obligée de s'uriner dessus lorsqu'un superviseur ne l'a pas laissée utiliser les toilettes pendant son service.

Kate Hudson, qui a cofondé la marque de vêtements de sport, assure qu'elle n'avait aucune connaissance de ce qu'il se passait et a coupé les liens avec la société taïwanaise à l'origine de l'usine de Maseru, à la suite d'un article de Time Magazine, publié mercredi (6 mai 21).

« Les allégations contre Hippo Knitting sont absolument horribles. Immédiatement après avoir reçu le rapport, Fabletics a suspendu toutes ses opérations avec Hippo Knitting. L'un de nos dirigeants est maintenant sur le terrain au Lesotho et mène une enquête approfondie en collaboration avec un enquêteur indépendant », peut-on lire dans une déclaration de Fabletics.