«Je suis désolée»

La reine du Danemark regrette d'avoir semé la discorde

La Rédaction de blue News/AFP

4.10.2022

Après avoir retiré leur titre princier à quatre de ses petits-enfants, la reine Margrethe II du Danemark a publié un communiqué inédit, exprimant ses regrets en tant que «mère et grand-mère», face aux remous provoqués par cette décision.

Selon la reine Margrethe II, l'objectif de la réduction du nombre de princes et princesses était de leur donner une plus grande liberté de mener leur vie comme ils l'entendent. (archives)
Selon la reine Margrethe II, l'objectif de la réduction du nombre de princes et princesses était de leur donner une plus grande liberté de mener leur vie comme ils l'entendent. (archives)
KEYSTONE

La Rédaction de blue News/AFP

4.10.2022

L'acte est inédit, ce n'était jamais arrivé en 50 ans de règne. La reine Margrethe II du Danemark a publié un communiqué officiel pour s'excuser de la tournure des événements, après la décision prise la semaine dernière.

«J'ai pris ma décision en tant que reine. Mais en tant que mère et grand-mère, j'ai sous-estimé à quel point mon plus jeune fils et sa famille étaient touchés», a déclaré le monarque de 82 ans dans une déclaration personnelle lundi soir .

«Je suis désolée, a-t-elle ajouté. Personne ne devrait douter que mes enfants, beaux-enfants et petits-enfants soient ma grande joie et ma fierté».

Il n'est pas certain que ses excuses, via un communiqué du palais royal, parviennent à apaiser les tensions au sein de la famille.

Mais la souveraine reste ferme. Elle a expliqué qu'après 50 ans sur le trône, il est naturel de regarder en arrière et en avant: «Il est de mon devoir et de mon souhait en tant que reine de veiller à ce que la monarchie continue d'être contemporaine. Cela nécessite parfois de prendre des décisions difficiles et il sera toujours difficile de trouver le bon moment».

«C'est encore une famille»

Mercredi dernier, la cour a annoncé que Margrethe II du Danemark avait décidé de retirer, à compter du 1er janvier 2023, leur titre princier aux quatre enfants de son fils Joachim: Nikolai, 23 ans, et Felix, 20 ans – nés d'un premier mariage – Henrik, 13 ans, et Athena, 10 ans.

Ils ne garderont qu'un titre de comte de Monpezat, du nom de leur grand-père d'origine française, feu le prince consort Henrik.

Mais la décision a suscité l'émoi du prince et des mères des enfants, qui ont assuré ne pas avoir été associés à la réflexion. «Ce n'est jamais drôle de voir ses enfants traités comme ça», avait déclaré Joachim à la presse danoise jeudi.

Dans une interview au quotidien danois B.T., Joachim a regretté samedi n'avoir «malheureusement» eu aucune nouvelle de sa mère, ni de son frère, le prince héritier Frederik, depuis l'annonce. «C'est aussi la famille. Ou ce qu'on peut bien appeler ainsi», a-t-il encore affirmé.