Britney Spears

Britney Spears : Son père de lui réclame 2 millions de dollars

Covermedia

1.9.2021 - 11:26

Covermedia

1.9.2021 - 11:26

Mathew Rosengart accuse Jamie Spears d'essayer d'extorquer encore de l'argent à sa fille avant de quitter son mandat de tuteur, selon des documents légaux obtenus par le Hollywood Reporter. Selon lui, le père de Britney Spears essaierait de se faire payer 2 millions de dollars en échange de sa démission.

Entre Jamie Spears et sa fille, c'est la guerre.
KEYSTONE

L’avocat de Britney Spears accuse le père de la pop star d’extorsion, alors qu’il fait tout pour retarder son départ de son rôle de tuteur. Selon des documents légaux obtenus par le Hollywood Reporter, Mathew Rosengart affirme que Jamie Spears fait tout pour soutirer le plus d’argent possible à sa fille avant de quitter son rôle de tuteur légal, qu’il occupe depuis 2008.

En effet, Jamie Spears a accepté de quitter son rôle – mais selon ses propres règles et ça passe par la liquidation des comptes. Le père de la star a évalué à près de 2 millions de dollars les frais divers que sa fille lui doit en guise de fin de contrat.

Une extorsion de fonds, selon l'avocat de Britney Spears, qui a ainsi demandé à Jamie Spears de démissionner immédiatement. Si ce dernier n’obtempère pas, Mathew Rosengart demandera au juge de le suspendre dès la fin du mois de septembre, rappelant le « témoignage accablant » de sa cliente contre son père à la fin du mois de juin, lorsqu’elle avait déclaré qu’il devrait être en prison pour abus. « La vie de Britney Spears compte. Son bien-être compte. Chaque jour (de tutelle) compte. Il n’y a pas de base pour attendre », avait déclaré l’avocat à l'époque de sa première demande de révocation.

Cette fois, Mathew Rosengart accuse. « Britney Spears ne sera pas forcée ou extorquée par son père. M. Spears n’a pas le droit de retenir sa fille otage en choisissant les termes de son départ. Ce n’est pas à propos de lui, mais des intérêts de sa fille, ce qui, au regard de la loi, exige qu’il soit retiré de la tutelle. Même en mettant de côté les problèmes légaux requérant sa destitution rapide, s’il aime sa fille, M. Spears devrait démissionner maintenant, aujourd’hui, avant d’être suspendu. Ce serait l’action correcte et décente », martèle Mathew Rosengart.

Covermedia