«Juste envie de rire»

Loana justifie sa dernière vidéo troublante

Covermedia

23.6.2022 - 14:06

« Comment va Loana?», peuvent se demander ses fans en regardant la vidéo inquiétante qu’elle a postée dans la nuit du mercredi 22 juin sur Instagram. « Bien», assure-t-elle, en réponse... sans convaincre.

Covermedia

23.6.2022 - 14:06

Loana a-t-elle voulu faire rire ou bien était-elle dans un état second? Pour l'ancienne star du Loft, ses fans n'ont rien compris à sa dernière vidéo publiée sur Instagram, qui en avait laissé plus d’un inquiet sur sa santé mentale, perplexe ou furieux.

« J’avais juste envie de rire et non je ne suis ni droguée, ni alcoolisée... Juste envie de vous faire rire au lieu des photos lisses qu’on met de moi... Et oui, j’adore m’amuser.. Où est le mal??» (sic), a-t-elle répondu pour se justifier de la vidéo où elle apparaissait topless, montrant par moment ses seins, des écouteurs vissés sur les oreilles et bougeant maladroitement son corps. Avec une expression et un regard étranges, Loana y souhaitait une bonne Fête de la musique « un peu en retard» à ses abonnés sur Instagram.

« Oh mon Dieu!!! Il y a URGENCE… Elle n’est vraiment pas dans son état normal. Que font ses proches??», s’est immédiatement demandé une fan, tandis qu’un autre ajoutait, sans ménagement: « T’es défoncée comme un renard de l’espace! Est-il encore possible de t’aider?»

D'autres fans ont voulu lui tendre la main. « Mais Loana. Tu peux pas te montrer comme ça, c'est totalement dégradant pour ton image…», lui conseillait charitablement une fan attentionnée pendant qu’un autre résumait l’avis général: « C’est une personne malade».

Loana, qui a récemment publié des dizaines de gros plans d’elle stéréotypés, a-t-elle voulu casser son image, comme elle l’explique dans son message de justification et se démarquer des influenceuses? « Vous avait (sic) des dizaines de filles en string minuscule qui vantent des crèmes qui ne marchent même pas et vous appelez ça des businesswomans (sic)… Je ne vends rien juste 3mn de rire avec mes cheveux qui couvrent ce qu’il faut… Et moi j’ai droit à un taulier (sic) d’insultes…

Covermedia