Nathalie Marquay répond à Geneviève de Fontenay

Covermedia

15.9.2021 - 17:06

Covermedia

15.9.2021 - 17:06

Nathalie Marquay a répondu auprès de Femme Actuelle aux accusations de Geneviève de Fontenay. La dame au chapeau a affirmé ce lundi (13 sept. 21) sur le plateau de L'instant de luxe, que l’élection de Miss France 1987 avait été truquée.

Aux accusations de Geneviève de Fontenay, Nathalie Marquay oppose le rire. Alors que l’ancienne directrice du comité Miss France accusait la gagnante du concours de 1987 d’avoir bénéficié d’une élection truquée au détriment de Miss Réunion, la compagne de Jean-Pierre Pernaut préfère s'en amuser.

« Ça me fait trop rire, presque 35 ans après ! Je pense que Guy Lux doit se retourner dans sa tombe. Elle traite de menteurs Guy Lux, Europe 1 et tous les Français qui ont voté pour moi. Il y avait quand même 42,2 % de voix en ma faveur, sur les dix finalistes. Ce qui fait quand même une grande majorité », affirme-t-elle à Femme Actuelle.

Et d’expliquer la déveine de Miss Réunion : « Comme c’était la première élection diffusée à la télévision, les Réunionnais – qui ont trois heures de plus de décalage horaire en hiver – ne se sont pas trop mobilisés pour voter. Mais de là à dire que c’est truqué… J’en suis la première choquée ».

Loin d’être énervée contre Geneviève de Fontenay, Nathalie Marquay a « mal au cœur pour elle ». « Elle me fait pitié », déclare-t-elle.

Quant aux propos de l’ancienne présidente sur son intelligence, elle relativise. « C’est comique ça, parce que Geneviève de Fontenay était la première à défendre le fait qu’être une Miss, ce n’est pas seulement «sois belle et tais-toi». Elle s’est toujours battue pour ça, et maintenant elle fait le contraire », répond-elle.

Amies puis ennemies

Ces échauffourées ne sont pas les premières entre Nathalie Marquay et Geneviève de Fontenay, qui sont depuis longtemps à couteaux tirés, après quinze ans d’amitié. Selon l’actrice, l’origine de la brouille viendrait d’un épisode durant lequel elle n’avait envie de parler à personne, ce qui aurait vexé Geneviève de Fontenay. « J’ai fait l’émission La ferme célébrités, et on m’a inventé une histoire d’amour avec Daniel Ducruet. J’étais harcelée par les journalistes, on traitait mon mari de cocu… Alors je n’avais envie de parler à personne. Et elle s’est vexée, et c’est là qu’elle a commencé. Elle disait que j’avais un pois-chiche dans la tête et que je me faisais culbuter dans les bottes de foin », révèle-t-elle, ajoutant que son mari avait appelé madame de Fontenay « pour l’injurier ».

Cependant, elle ne ferme pas la porte au pardon, « si elle s’excusait dans la presse et qu’elle m’appelait de vive voix », par égard pour « son grand âge ».

Covermedia