Nirvana demande le rejet du procès du « bébé Nevermind »

Covermedia

26.12.2021 - 22:59

L'homme qui était en photo bébé sur la couverture de l'album Nevermind de Nirvana (1991) a intenté un procès au groupe pour l'utilisation de son image. Selon Billboard, les avocats du groupe et des autres accusés ont déposé une demande de rejet de la plainte devant un tribunal fédéral de Californie.

Covermedia

26.12.2021 - 22:59

Tous les procès sont-ils justifiés ? Les avocats du groupe Nirvana ne le croient pas, alors qu’ils se trouvent face à une accusation étonnante... qu’ils n’ont pas l’intention de voir aboutir.

Rappel des faits : Spencer Elden, le bébé nageant nu dans une piscine sur la célèbre pochette de l'album Nevermind de Nirvana (1991), a bien grandi. Longtemps fier de faire partie de l'histoire du groupe, il a participé à des campagnes recréant son image, et s'est fait tatouer le titre du disque sur la poitrine. Cependant, le jeune homme de 30 ans a déclaré à GQ Australie en 2016 qu'il avait révisé son enthousiasme pour son improbable prétention à la célébrité. Et, en août 2021, il a donc décidé d’intenter un procès, accusant le groupe de violer les lois fédérales sur la pornographie et de l'exploiter, car on le voyait nu bébé sur la pochette de l'album de 1991.

La plainte vise les membres survivants de Nirvana, Dave Grohl et Krist Novoselic, ainsi que la succession du défunt leader Kurt Cobain, sa veuve Courtney Love, le photographe Kirk Weddle, les labels qui ont publié Nevermind, et d'autres parties.

Mais les avocats des mis en cause jugent que « l'affirmation d'Elden selon laquelle la photo de la pochette de l'album Nevermind est de la «pédopornographie» n'est, à première vue, pas sérieuse ». Selon Billboard, ils ont déposé mardi (21 déc. 21) une demande de rejet devant un tribunal fédéral de Californie, affirmant que le plaignant avait attendu trop longtemps pour déposer sa plainte, et qu’elle était donc « prescrite ».

Dans la requête en irrecevabilité, les avocats de Nirvana déclarent que les lois applicables prévoient un délai de prescription de dix ans à compter du moment où le demandeur prend connaissance de l'infraction présumée. Par conséquent, ils affirment que le délai de prescription est écoulé, car Elden savait qu'il figurait sur la couverture de l'album bien avant août 2011.

« La photographie de la couverture de Nevermind a été prise en 1991. Elle était mondialement connue au plus tard en 1992. Bien avant 2011, comme Elden l'a plaidé, Elden connaissait l'existence de la photographie, et savait qu'il (et pas quelqu'un d'autre) était le bébé sur la photo. Il a été pleinement conscient des faits à la fois de la supposée «violation» et du «préjudice» pendant des décennies », est-il noté dans les documents déposés au tribunal.

Covermedia