Actu people

Alyssa Milano a été agressée sexuellement lors d'un concert

CoverMedia

5.10.2018 - 11:25

Source: Covermedia

Alyssa Milano a révélé qu'elle avait été agressée sexuellement pendant un concert alors qu'elle était adolescente. Elle a raconté son calvaire dans une vidéo sur Twitter.

Alyssa Milano a vivement critiqué le candidat controversé à la Cour Suprême des États-Unis, Brett Kavanaugh, accusé d'agression sexuelle par trois femmes. Elle a même assisté aux audiences du Sénat américain la semaine dernière, alors que Christine Blasey Ford témoignait de l'agression sexuelle dont elle l'accuse. Et voir la Professeure témoigner a poussé l'actrice de Charmed à parler de ce qui lui est arrivé à l'âge de 19 ans.

Furieuse suite aux propos du président américain Donald Trump, mettant en doute les accusations de Christine Blasey Ford qui a raconté son calvaire 36 ans après les faits, l'actrice a tweeté : « Hé, @realDonaldTrump, écoutez bordel de mer**. J'ai été agressée sexuellement à deux reprises. Une fois quand j'étais adolescente. Je n'ai jamais porté plainte à la police et il m'a fallu 30 ans pour le dire à mes parents ».

Elle n'est pas entrée dans les détails, mais mercredi (3 oct 18), elle a révélé ce qui lui est arrivé sur les réseaux sociaux. « Quand j'avais 19 ans, j'étais au concert d'une célèbre pop star qui a invité le public à se rapprocher d'elle, a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée en ligne. Cela a entraîné un mouvement de foule. Les gens étaient écrasés les uns contre les autres. Je ne pouvais pas respirer. Je pensais que j'allais mourir. Derrière moi, j'ai senti une main remonter ma jupe et j'ai reçu plusieurs coups de poing dans le vagin. Je ne pouvais pas me retourner. J'ai regardé vers la scène, puis les agents de sécurité, et j'ai dit : ''S'il vous plaît, aidez-moi !" Mais ils ne pouvaient pas m'aider. Ils ont dit non de la tête. J'ai réussi à me libérer et je suis montée sur la scène pour m'éloigner de mon prédateur. »

Alyssa Milano a ensuite expliqué qu'elle n'avait parlé à personne de l'agression parce qu'elle ne savait pas qui était son agresseur ni à qui s'adresser. « Je me suis retournée et je ne savais pas de qui il s'agissait, a-t-elle poursuivi. J'ai jeté un œil à cet océan de gens et je ne pouvais pas le trouver. Et je ne pouvais pas le signaler car je ne savais pas qui il fallait signaler. Et je n'ai rien dit à personne parce que je ne savais pas à qui le dire. Et j'ai gardé le secret, tout comme le Dr Ford l'a gardé pendant des décennies. »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia