Andrew Garfield est contre la célébrité

CoverMedia

1.12.2017 - 14:01

BAFTA Nespresso Nominees' Party held at Kensington Palace - Arrivals Featuring: Andrew Garfield Where: London, United Kingdom When: 11 Feb 2017 Credit: Lia Toby/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Andrew Garfield a beau être l’un des acteurs les plus en vogue, il fait tout pour ne pas vivre comme une star. Après avoir précédemment révélé ne pas aimer la façon dont la célébrité change le comportement des gens et la façon dont ils sont traités, l’acteur - qui a été en couple avec Emma Stone - s’est à nouveau exprimé sur le sujet lors d’une interview accordée au magazine Time Out London. « Je n’ai pas l’impression d’appartenir à ce monde, a-t-il expliqué en haussant des épaules. J’ai ma vie, mes amis, ma famille, les gens dont je suis sincèrement proche. Je pense que la culture de la célébrité met des distances. Elle met les gens sur un piédestal et ce n’est pas sain pour la culture actuellement. Je ne sais pas si nous avons toujours besoin des stars de cinéma. »

Malgré ses commentaires, l’acteur croit fermement que les gens ont toujours besoin des films et qu’ils devraient leur rappeler ce qui est « important » dans la vie, surtout dans un monde dans lequel il a le sentiment que l’être humain est « tellement jetable » . « Regardez ce qu'il se passe dans notre ville avec la Grenfell Tower : ceux qui prennent les décisions valorisent l’argent au lieu de veiller sur la sécurité des personnes, a-t-il contesté à propos de la tragédie de juin (17), où un immeuble de 24 étages dans l'ouest de Londres a rapidement pris feu en raison du revêtement extérieur peu cher et pas aux normes européennes, causant la mort de plus de 80 personnes (bilan toujours provisoire) et faisant d’innombrables blessés. « Ce sont vraiment des temps déments dans la civilisation occidentale, donc je cherche à enrichir le public et une culture avec quelque chose qui pense à nous réunir », a-t-il ajouté.

Andrew Garfield choisit activement des rôles qui sont stimulants et significatifs pour le spectateur, comme son dernier film Breathe. L’acteur de 34 ans figure dans le premier film d’Andy Serkis en tant que Robin Cavendish, une histoire vraie sur un homme atteint de la polio qui a milité pour les patients et les handicapés après avoir été diagnostiqué à l’âge de 28 ans et survécu à la durée de vie qui lui était donnée.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia