Actu people

Angelina Jolie rend visite aux réfugiés vénézuéliens

CoverMedia

24.10.2018 - 11:43

Source: Covermedia

Angelina Jolie travaille actuellement avec le ministre péruvien des Affaires étrangères, Nestor Popolizio, pour apporter une aide aux réfugiés venant du Venezuela. L'actrice est arrivée au Pérou dans le cadre de sa mission pour le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Angelina Jolie, dans son rôle d'ambassadrice des Nations Unies, a rencontré le ministre péruvien des Affaires étrangères, Nestor Popolizio, à Lima, mardi (23 oct 18) pour une brève séance photo avant de s’entretenir avec lui sur la crise des réfugiés. L'actrice américaine a également rencontré des migrants vénézuéliens arrivant dans le pays.

« Tous les Vénézuéliens que j'ai rencontrés ont décrit la situation dans leur pays comme désespérée, a déclaré Angelina Jolie à Nestor Popolizio. J'ai entendu parler de personnes décédées par manque de soins médicaux et de médicaments, de patients cancéreux dont la chimiothérapie avait été brutalement interrompue, de diabétiques privés d'accès à l'insuline, d'enfants sans antibiotiques de base, de personnes affamées et de récits tragiques de violence et de persécution. Aucun des Vénézuéliens que j'ai rencontrés ne demande la charité. Ils veulent avoir la possibilité de s'aider eux-mêmes. Le message que j'ai entendu constamment était : "Nous ne voulions pas partir, nous devions partir". Après avoir parlé à tant de personnes, il est clair pour moi que ce n'est pas un choix. »

Le travail de la star auprès des réfugiés et des bénévoles du monde entier lui a valu un poste spécial au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en 2012, lorsqu'elle a été nommée Envoyée spéciale pour représenter l'ONU au niveau diplomatique. Cette année, elle s'est également rendue dans la ville de Mossoul en Irak, moins d'un an après sa libération de l'Etat islamique, et y a rencontré de nombreux habitants déplacés. C'était sa 61ème mission dans le cadre de sa mission pour l'ONU. « C'est le pire état de destruction que j'ai vu pendant toutes ces années où j'ai travaillé avec le HCR, avait déclaré la star de 43 ans à People. Les gens ici ont tout perdu : leurs maisons sont détruites, ils sont démunis. Ils n'ont pas de médicaments pour leurs enfants, et beaucoup n'ont pas d'eau courante ni de services de base, ils sont toujours entourés de cadavres dans les décombres. »

Et d'ajouter : « Les filles que j'ai rencontrées ont parlé des années où elles n'ont pas pu aller à l'école, elles ont évoqué les personnes tuées devant leurs yeux et la peur qui les empêchait de quitter leur maison. Il est profondément bouleversant que des gens qui ont enduré une telle brutalité aient si peu, alors qu'ils essaient, comme ils peuvent, de reconstruire la vie qu'ils avaient autrefois ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia