Anne Roumanoff s’exprime sur son éviction d’Europe 1

Covermedia

1.7.2021 - 09:18

Anne Roumanoff
Covermedia

Le 2 juillet, Anne Roumanoff quittera l’antenne d’Europe 1, «remerciée» par la direction de la radio. Depuis un mois que la nouvelle avait été rendue publique, l’animatrice et comédienne ne s’était pas exprimée, mais elle l’a fait dans son émission du 30 juin.

Covermedia

1.7.2021 - 09:18

Anne Roumanoff est une fille qui a de la répartie, c’est peu de le dire. Pourtant, depuis qu’elle avait appris le 3 juin que son émission sur Europe 1, «Ça fait du bien», ne serait pas reconduite à la rentrée 2021, elle n’avait fait aucun commentaire. Deux jours avant la date fatidique de la dernière, l’animatrice et comédienne s’est laissé aller à une réflexion philosophique, en répondant à Mireille une auditrice dans le cours du programme. Quand celle-ci lui a dit «Je ne pense pas qu'on va retrouver une émission comme ça...», Anne Roumanoff a sobrement répondu, mais avec émotion «Bon, on ne peut pas... Voilà, c'est comme ça, la vie! Et puis des fois il faut..»

Chambrée par un de ses chroniqueurs, elle a poursuivi: «Non! Mais je trouve que la vie c'est un flot, la vie c'est du changement, et il faut s'adapter au changement! Voilà, c'est comme ça! (...) Il faut faire confiance au flot, au flot de la vie! La vie, ce n'est pas d'être figé sur des positions, il faut évoluer.»

L’animatrice s’est ensuite prise en exemple pour montrer que le changement ne lui faisait pas peur: «Regarde comme moi j'ai évolué! J'ai divorcé, je me suis métamorphosée, là je viens de perdre 5 kilos, je fais du sport!»

Anne Roumanoff, Matthieu Belliard et une autre animatrice célèbre de la chaîne, Pascale Clark, avaient appris au début du mois de juin que leurs émissions ne reprendraient pas à la rentrée 2021. Pascale Clark avait alors fait savoir qu’aucune raison ne lui avait été donnée pour cette éviction.

Anne Roumanoff avait déjà été virée de la station en 2014, en «4 minutes», sans raison sinon celle d’un coût trop élevé de son émission. Une raison que la (nouvelle) direction aurait resservie cette fois, selon Le Monde.

Covermedia