Ariana Grande

Ariana Grande: l’évêque accusé de l’avoir touchée de façon inappropriée s’excuse

CoverMedia

2.9.2018 - 13:06

Ariana Grande
Source: Covermedia

L’évêque pentecôtiste Charles E Ellis III, qui officiait pendant les funérailles d’Aretha Franklin, s’est excusé pour la façon dont il a tenu Ariana Grande. La chanteuse s’est produite en l’honneur de la Reine de la soul vendredi 31 août.

Lors des funérailles d’Aretha Franklin vendredi au Greater Grace Temple de Detroit dans le Michigan, Ariana Grande a chanté en l’honneur de la Reine de la soul. Avant d’interpréter (You Make Me Feel Like) A Natural Woman, l’évêque pentecôtiste Charles H Ellis III a discuté avec la chanteuse tout en la tenant par-dessous son aisselle, ses doigts touchant sa poitrine. De nombreuses personnes ont trouvé ce geste déplacé et l’homme de foi s’est depuis excusé.

«Je n’ai jamais eu l’intention de toucher la poitrine de quelque femme que ce soit. Peut-être que j’ai dépassé les limites, peut-être ai-je été trop amical ou familier. Et encore une fois, je m’en excuse», a-t-il déclaré à l’Associated Press. Il a ajouté qu’il avait pris dans ses bras tous les artistes, hommes comme femmes, pendant la cérémonie qui a duré plusieurs heures. «Nous ne sommes qu’amour dans une église. La dernière chose que je veux faire, c’est d’être la distraction de cette journée. Il s’agissait d’une journée pour Aretha Franklin», a-t-il ajouté.

Une blague déplacée

Charles H Ellis III s’est également excusé directement auprès d’Ariana Grande, ses fans et la communauté hispanique pour avoir fait une blague sur son nom. «Quand j’ai vu Ariana Grande sur le programme, j’ai cru qu’il s’agissait d’un nouveau truc chez Taco Bell (ndlr: une chaîne de fast-food mexicaine)», avait-il dit, provoquant l’hilarité de la chanteuse qui lui a ensuite donné l’accolade. Mais les internautes sur les réseaux sociaux ont été choqués. «Je m’excuse personnellement et sincèrement auprès d’Ariana Grande, de ses fans et de toute la communauté hispanique. Quand vous participez à un programme de neuf heures, vous essayez de le garder vivant, vous essayez d’inclure quelques blagues ici et là», avait-il déclaré.

Hommage à Aretha Franklin

Retour à la page d'accueil

CoverMedia