Bertrand Cantat répond à ceux qui l’ont pris à partie hier à Grenoble

CoverMedia

14.3.2018 - 11:37

Source: Covermedia

Bertrand Cantat s’est exprimé sur Facebook après avoir été pris à parti mardi soir (13 mars 18) par plusieurs personnes manifestant contre son concert. Le chanteur jouait à La Belle Électrique de Grenoble.

Bertrant Cantat voulait aller au contact et ouvrir le dialogue. Il n’a pas été déçu. Mardi soir (13 mars 18), de nombreuses personnes s’étaient rassemblées devant La Belle Électrique de Grenoble pour y attendre le chanteur, bien décidées à lui rappeler que tout le monde n’est pas d’accord avec son retour dans la vie publique.

Sur une vidéo relayée par Le Figaro, on peut voir le chanteur être malmené par une petite foule n’hésitant pas à scander : « Assassin, assassin ! » Vraisemblablement médusé, Bertrand Cantat s’est finalement exprimé sur Facebook. « Nous sommes maintenant à GRENOBLE où j'ai voulu entamer une discussion avec quelques personnes qui manifestaient leur hostilité devant la salle. A peine apparu, un déchaînement de violence, d'insultes, une pluie de coups, aucune possibilité de discuter, de la violence, seulement de la violence, aucune écoute, aucun échange : Bref, le retour au Moyen-âge. Ces gens sont sourds, et aveuglés par la haine. Peut-être se sentent-ils encouragés par le merveilleux climat ambiant ».

Cet épisode montre bien que, pour beaucoup, le retour sur scène de Bertrand Cantat reste indigeste, voir inadmissible. Lundi (12 mars 18), Bertrand Cantat réclamait dans un communiqué son droit à la réinsertion professionnelle, après avoir annoncé qu'il renonçait aux festivals d'été où il était programmé. Sa tournée, en revanche, est maintenue.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia