Bob Dylan – les accusations d'abus sexuel portées contre lui sont « impossibles », selon son biographe

Covermedia

19.8.2021 - 09:14

Clinton Heylin prend la défense de Bob Dylan.
Covermedia

Clinton Heylin qui a écrit neuf livres sur Bob Dylan, affirme qu'il est impossible que le chanteur ait abusé sexuellement une femme qui a porté plainte contre lui. Il a expliqué au Huffington Post que la chronologie qu'elle a avancée ne tient pas.

Covermedia

19.8.2021 - 09:14

Un biographe de Bob Dylan affirme qu'une plainte pour abus sexuel contre l'icône du folk-rock porte sur des événements qui n'ont jamais eu lieu. Les allées et venues du chanteur ont été bien documentées en 1965, l'année où il est accusé d'avoir agressé une fillette alors âgée de 12 ans, ce qui signifie que les incidents signalés ne sont «pas possibles», selon l'auteur Clinton Heylin.

L'homme, qui a écrit neuf livres sur l'icône, affirme que Bob Dylan a partagé son temps entre l'Angleterre et Los Angeles pendant la majeure partie de la période citée par son accusatrice, aujourd'hui âgée de 68 ans et identifiée uniquement comme «J.C.» dans les documents juridiques. Dans la plainte déposée le 13 août, elle allègue que le chanteur de «Blowin' in the Wind» s'est lié d'amitié avec elle en avril 1965 et l'a agressée sexuellement pendant six semaines dans son appartement de l'hôtel Chelsea à New York. Le dernier livre de Clinton Heylin sur le musicien, «The Double Life Of Bob Dylan: A Restless, Hungry Feeling» (1941-1966), couvre la période où les abus se seraient produits en détail, et l'écrivain affirme que Bob Dylan n'est pas allé dans le légendaire hôtel avant l'automne 1965. Il a déclaré au Huffington Post que la chronologie de l'accusatrice ne correspond tout simplement pas aux déplacements du chanteur, car à l'époque, il était suivi 24 heures sur 24 par une équipe de tournage pour ce qui allait devenir le documentaire phare du cinéaste D.A. Pennebaker de 1967 sur la star, «Don't Look Back».

Bien qu'il ait passé du temps dans l'État de New York, ce n'était «pas plus d'un jour ou deux» et il se trouvait principalement dans la ville de Woodstock, dans le nord de l'État, et non à New York, selon Clinton Heylin. «Et s'il était à New York, il restait invariablement dans l'appartement de son manager au Gramercy, pas au Chelsea, ajoute-t-il. Ce n'est pas possible. Dylan était en tournée en Angleterre pendant cette période et était à Los Angeles pendant deux de ces semaines, plus un jour ou deux à Woodstock. La tournée a duré 10 jours, mais Bob s'est rendu à Londres le 26 avril et est revenu à New York le 3 juin.»

À l'époque, la future épouse de Bob Dylan, Sara Lownds, était enceinte de leur premier enfant, Jesse. Clinton Heylin a proposé de témoigner au procès de Bob Dylan, si jamais l'affaire devait être jugée. Pendant ce temps, un porte-parole du chanteur a déclaré à la BBC: «Ces accusations vieilles de 56 ans sont fausses et seront vigoureusement combattues.»

Covermedia