Cara Delvingne : le poids de l’adolescence

CoverMedia

1.12.2017 - 13:17

(Cover) - FR Showbiz - Cara Delevingne vient d’une famille riche de Londres et a évolué dans les meilleurs cercles depuis sa plus tendre enfance, mais ça n’est pas pour autant que ça lui a apporté de la joie. L’adolescence a été pour elle synonyme de grande solitude.

Elle a d’ailleurs choisi cette période de sa vie lorsque le magazine ELLE lui a demandé quel avait été les instants les plus difficiles de son existence. « Probablement l’adolescence, en particulier avec l’école et parce que je ne me laissais pas de répit… C’est la plus grande leçon que j’ai apprise : communiquer correctement avec mes émotions. Je suis toujours en phase d’apprentissage. (A l’époque) J’avais l’impression d’être complètement seule et je ne pouvais pas m’exprimer parce que j’avais honte de mes émotions », a-t-elle confié à la publication.

Aujourd’hui, Cara Delevingne n’hésite plus à dire ce qu’elle a sur le cœur, que ce soit pour parler de son mal-être en toute franchise ou de son orientation sexuelle. « Je veux m’assurer que les plus jeunes comprennent que les émotions et la vulnérabilité sont des choses importantes qui devraient être un sujet de conversation », a-t-elle ajouté.

En ce qui concerne sa célébrité, elle en pèse surtout le poids des responsabilités avec le fait d’être scrutée et prise en exemple par certains. « Quand vous êtes ado, vous cherchez quelqu’un à idolâtrer. Voir l’effet que les gens comme moi ont sur les adolescents m’a fait prendre conscience que les plus jeunes doivent avoir des exemples positifs et forts qui essayent de faire de bonnes choses et pas seulement pour eux-mêmes », confie-t-elle.

D’ailleurs, Cara Delevingne, en plus de sa carrière d’actrice et de mannequin, s’est lancée dans l’écriture d’une nouvelle destinée aux adolescents, intitulée Mirror, Mirror. « J’ai toujours eu cette connexion incroyable avec les adolescents. Des jeunes filles m’envoient des messages pour me dire : ‘’Je dois faire face à la pression de mes pensées, mes amis, des désordres alimentaires’’. Ce genre de choses, que j’ai connues. J’ai une opportunité pour être vraiment là pour eux et les aider. Etre une voix pour les ados et être honnête sur la façon dont j’ai souffert en tant qu’adolescente », a-t-elle ajouté.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia