Céline Dion perd contre son ancienne agence

20.11.2020 - 11:55

Celine Dion à la première mondiale de 'La Belle et la bête' à Los Angeles, le 2 mars 2017. 
Source: Hubert Boesl/picture-alliance/Co

Céline Dion a perdu le procès qui l'opposait à son ancienne agence, ICM Management, et à son ancien agent, Rob Prinz, selon Deadline et Billboard. Elle compte faire appel.

Céline Dion se sent «trahie». Poursuivie par son ancienne agence de management, ICM, et son ancien agent, Rob Prinz qui l'accusait de lui devoir une commission sur un contrat de tournée de 489 millions de dollars qu'il avait négocié, la chanteuse vient de perdre le procès.

Une décision incompréhensible pour son avocat, Me Zia Modabber qui a dévoilé à Billboard que les juges «ont dû se tromper». Céline Dion avait rompu son contrat avec l'agence en 2018, mais devra ainsi tout de même payer les commissions sur la période 2017-2026, notamment sur sa résidence à Las Vegas.

«La décision précise qu'ICM doit toucher 1,5% de la rémunération brute reçue par la chanteuse sur tous ses spectacles à Las Vegas, 3% des tournées et 1,5% des spectacles au Québec, ainsi que des intérêts calculés à hauteur de 10% par an», peut-on lire dans le délibéré relayé par Deadline. De coquettes sommes en jeu, donc.

Les représentants de Céline Dion, eux, comptent faire appel de la décision, et «laisser un jury décider».

Retour à la page d'accueil