Ces célébrités qui se battent pour leur enfant

AllTheContent

2.3.2021

Acteurs, animatrices, mannequins... qui sont ces personnalités qui ont un enfant atteint de TSA ou trouble du spectre autistique? Comment ont-ils réussi à surmonter les difficultés et mettre à profit leur notoriété pour développer des initiatives bienveillantes? Aperçu.

French actress Helene de Fougerolles arrives for the screening of the film 'A l'Origine' (In The Beginning) during the 62nd International film festival in Cannes, southern France, Thursday, May 21, 2009. (AP Photo/Lionel Cironneau)
«Pendant 10 ans, je pensais que j’étais une mauvaise maman et que j’avais rendu ma fille comme ça» a précisé Hélène de Fougerolles dans une interview donnée sur TF1.
Keystone

Hélène de Fougerolles: une culpabilité au plus haut point

Fin février, c’est l’actrice Hélène de Fougerolles qui s’est confiée sur son rôle de maman d’une petite fille autiste. À travers son ouvrage «T’inquiètes pas, maman, ça va aller», elle partage son quotidien avec Shana, âgée de 17 ans aujourd’hui. On peut découvrir dans ce livre comment la culpabilité l’a hantée pendant plusieurs années. Elle dénonce les discours de certains professionnels de santé expliquant l’origine de l’autisme par une carence affective maternelle.  Dans l’émission «Sept à huit» sur TF1, diffusée le 14 février, l'actrice de 47 ans évoque: «Pendant 10 ans, je pensais que j’étais une mauvaise maman et que j’avais rendu ma fille comme ça (...) j’avais très envie de m’enfoncer un couteau dans le ventre». Des séances d’hypnose et ce livre l’on vraiment aidé. Elle conclut que désormais, elle est «comme la Reine des Neiges, délivrée et libérée!»

Samuel Le Bihan: Angia lui a appris la résilience

Samuel Le Bihan héros de la série «Alex Hugo» est l’heureux papa de Angia, une petite fille diagnostiquée autiste à l’âge de 22 mois. C’est la deuxième de ses trois enfants. Dans un entretien avec «Paris Match», Samuel Le Bihan confie qu’il avait repéré le trouble de sa fille avant tout le monde. Il a changé et réorganisé ses priorités de vie: l’acteur fait appel à des auxiliaires de vie scolaire pour s’occuper d’Angia pendant qu’il est sur un plateau de tournage. Angia a déjà séjourné à Bali en compagnie de son papa! Chaque soir, il lui conte une histoire et lui répète qu’elle est extraordinaire. Dans son roman «Un bonheur que je ne souhaite à personne», il se glisse dans la peau de Laura, une maman dont l’un des fils est autiste. Son engagement se concrétise aussi sur le terrain puisqu’il a créé l’association Autisme Info Service, une plateforme d’aide aux parents.

Francis Perrin: mon fils, ma bataille

Louis, le fils de Francis Perrin a été diagnostiqué autiste à l'âge de trois ans. Âgé aujourd’hui de 18 ans, il est devenu acteur comme son père. C’est grâce, en partie, à un traitement par stimulation permanente appelé A.B.A (Applied Behavior Analysis) trouvé par ses parents, Francis Perrin et Gersende Dufromentel, que Louis a appris à vivre une vie normale et supporter le bruit, un facteur déclenchant des crises. En 2018, dans les colonnes de «Télé Star», l’interprète de Mongeville précise qu’il s’est réfugié dans l’alcool et que sa femme est tombée gravement malade. «Louis s'automutilait, ne dormait pas, ne marchait pas et ne parlait pas. Il a fallu lui apprendre tout ça», avait-il confié. Pour commencer un nouveau départ, le couple a déménagé près de Lille, dans le nord de la France, pour se rapprocher d’un établissement spécialisé dispensant la thérapie ABA venue des États-Unis.

Eglantine Emeyé: le défi de la communication

Autre personnalité se battant pour son enfant : Eglantine Emeyé, mannequin, comédienne et animatrice. Au moment de la sortie de son deuxième ouvrage sur l’autisme («Tous tes mots dans ma tête»), en novembre 2020, l’animatrice de l’émission «Le monde de Jamy» sur France 3 précisait à «Madame Figaro»: «Je passe ma vie à imaginer, deviner, interpréter».  Elle tente en permanence de sonder la signification des gestes ou paroles de Samy née en 2005. Elle souligne aussi que «Souvent, les autistes n'ont pas nos codes sociaux, ils n'ont pas notre périmètre de sécurité intime physique». Eglantine Emeyé est présidente de l’association «Un pas vers la vie» qui recueille la parole des familles. En 2014, elle a réalisé un documentaire «Mon fils, un si long combat» pour France 5.

AllTheContent

2.3.2021