Charlotte Gainsbourg déplore le « politiquement correct »

CoverMedia

28.10.2019 - 16:33

70th Cannes Film Festival - Gala Opening - "Ismael's Ghosts" red carpet Featuring: Charlotte Gainsbourg Where: Cannes, France When: 17 May 2017 Credit: WENN.com
Source: WENN.com

Charlotte Gainsbourg pense que son père n’aurait jamais pu exercer son art aujourd’hui. Comme elle l’a confié au Guardian, Serge Gainsbourg aurait « été censuré à chacun de ses choix ».

Charlotte Gainsbourg n’est pas en phase avec le « politiquement correct » qui règne aujourd’hui. Et elle pense que son père, Serge Gainsbourg, aurait lui aussi détesté cette époque. « Mon père serait censuré à chacun de ses choix. Tout aujourd’hui est si politiquement correct, si ennuyeux, si prévisible. Tout le monde a peur de ce qu’il pourrait se passer si on va trop loin », explique l’actrice fétiche de Lars Van Trier au Guardian.

La comédienne et chanteuse déplore également le pouvoir donné aux réseaux sociaux. « En quelques tweets, une carrière peut être tuée dans l’œuf », lance-t-elle, avant d’expliquer que, aujourd’hui, Serge Gainsbourg serait malheureux. « Ce que les gens ressentaient lui importait, quand on le critiquait. Il a été blessé par beaucoup de choses. Il a subi beaucoup d’antisémitisme durant sa vie », confie Charlotte Gainsbourg, qui précise que « même après (la Seconde guerre mondiale), la France était toujours très antisémite », en référence à la polémique provoquée lorsqu’il a repris La Marseillaise en version reggae en 1979.

Dans ce long entretien accordé au Guardian, Charlotte Gainsbourg revient également sur le scandale provoqué par le titre Lemon Incest. « Je me souviens que mon père devait s’expliquer et aussi ses paroles, parce qu’il faisait un jeu de mots. L’inceste est tellement choquant et donc tellement tabou. C’est comme s’il s’amusait de cela. Mais quand vous écoutez les paroles, il parle simplement de l’amour inconditionnel d’un père pour sa fille et d’une fille pour son père – et vous ne pouvez pas condamner cela. Parce qu’il n’y a rien de physique. Donc, oui, il dit le mot "inceste", mais c’est tout. Je trouve cela terrible qu’on ne puisse pas parler de ce genre de choses… Vous entendez le mot inceste et la conversation s’arrête. Il n’y a pas de dialogue », déplore également Charlotte Gainsbourg.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia