Actu people

Chloe Grace Moretz : plus confiante en travaillant avec une équipe féminine

CoverMedia

22.9.2018 - 09:34

Source: Covermedia

Chloe Grace Moretz pense que son nouveau film, Come as you are, a bénéficié du fait que l'équipe de tournage était majoritairement féminine. Elle a parlé de son film engagé dans une interview pour The Independant.

Chloe Grace Moretz joue le rôle principal dans Come as you are, le drame de Desiree Akhavan sur une adolescente envoyée dans un camp de conversion pour homosexuels après avoir été surprise avec une fille le soir du bal de promo de son lycée.

En plus de l'histoire centrée sur des personnages féminins, de nombreuses femmes étaient également impliquées derrière la caméra, Ashley Connor étant responsable de la cinématographie et Sara Shaw du montage.

Et l'actrice de 21 ans est catégorique sur le fait que tourner avec d'autres femmes a fait une « énorme différence » : « À peu près tout le monde sur le plateau étant une femme, on ne me disait pas ce que je devais faire dans la scène ; on me faisait confiance pour faire mon travail, et Ashley a filmé sans se focaliser sur les c*ls et les corps, juste sur la beauté et la réalité », a-t-elle expliqué au journal The Independent, ajoutant qu'elle était impressionnée par la sexualité dégagée par le film, malgré l'absence de nudité.

« Et c’est toujours très intime, et plus émotionnellement provoquant que ce que j’ai vu à l’écran auparavant, mais ça, c'est grâce à l’objectif féminin », a affirmé l'actrice de Kick-Ass.

Bien qu'elle ait été critiquée pour avoir incarné un personnage lesbien alors qu'elle est elle-même hétérosexuelle, Chloe Grace Moretz implore le public de ne pas «  présupposer la sexualité des gens » et de ne pas « projeter ses propres problèmes sur eux ».

Elle a ajouté qu’elle espérait que le film, qu’elle décrit comme « un film queer, fait par des personnes queer, pour des personnes queer », attirera un public important afin d’influer sur la représentation des personnes LGBT dans le cinéma.

« Acheter d'un billet revient à voter. C'est voter pour ce que vous voulez voir représenté au cinéma. Et les histoires queer doivent être racontées », a-t-elle affirmé.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia