Décès de Christophe: pluie d’hommages à l’icône de la chanson française

CoverMedia

17.4.2020 - 10:11

Christophe en 2019.
Source: Covermedia

Christophe s’est éteint le 16 avril 2020 dans un hôpital de Brest. Le décès du chanteur a provoqué nombre de réactions sur les réseaux sociaux.

Christophe est décédé ce jeudi, à l’âge de 74 ans, des suites «d’un emphysème», une maladie pulmonaire, ainsi que l’a annoncé son épouse, dont il était séparé depuis longtemps, Véronique Bevilacqua. Le chanteur des «Mots Bleus» avait été admis en réanimation le 26 mars à Paris avant d’être transféré dans un hôpital de Brest, où il s’est éteint.

Depuis l’annonce de sa mort, les hommages se multiplient, à commencer par celui de Jean-Michel Jarre, son collaborateur de longue date. «C'est une grande tristesse. Je perds un membre de ma tribu. C'était un des plus grands chanteurs français. C'était plus qu'un chanteur, c'était un couturier de la chanson. C'était un personnage unique. Il avait une fantaisie qu'on ne retrouve plus aujourd'hui. Et on ne peut pas lui dire au revoir à cause de ce putain de virus», a déclaré à l’AFP celui qui a notamment été son parolier pour «Les Mots Bleus» et «Les Paradis Perdus».

Son ami Pierre Lescure lui a rendu hommage sur Twitter en donnant plus de détails sur son décès. «Christophe est parti. Il s’est éteint en début de soirée à l’hôpital de Brest. Lucie, sa fille, était près de lui. On pense à lui, à elle, à ses tous proches. On se connaissait depuis 1965. Une vie. Mais toutes et tous, nous avons des paroles et des refrains de lui. Sa voix unique», a-t-il écrit.

Le ministre de la Culture, Frank Riester, a ajouté sur le réseau social: «avec la disparition de Christophe, la chanson française perd une part de son âme, mais le bleu doux-amer de ses chansons est indélébile. Je pense à sa femme et à sa fille».

Christophe avait commencé sa carrière en 1963 avec un premier single, avant de rencontrer le succès deux ans plus tard grâce au tube Aline. Dans les années 70, le chanteur offre notamment les albums «Les Paradis Perdus» et «Les Mots Bleus». L’artiste ralentit le rythme dans les années 80 et revient en 1996 avec l’album Bevilacqua, son nom de famille. Il continue de sortir plusieurs disques, dont «Les Vestiges du chaos» en 2016. Son dernier album, Christophe etc., est sorti l’année dernière.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia