Demi Lovato récolte des fonds en faveur de la communauté LGBTQ+

CoverMedia

27.6.2018 - 11:17

Source: Covermedia

Demi Lovato a recueilli plus de 7.500 $ après le lancement d'une collecte de fonds de l'Alliance des gays et lesbiennes contre la diffamation (en anglais, GLAAD) à l'occasion du mois des fiertés. Elle a fait appel à la générosité de ses fans sur les réseaux sociaux.

La chanteuse Demi Lovato a encouragé ses fans sur les réseaux sociaux, mardi (26 juin 18), à faire un don à l'organisation GLAAD et a rapidement dépassé son objectif de 5.000 dollars, en quelques heures à peine. La star a commencé la campagne de sorte qu'elle coïncide avec la Gay Pride, qui est célébrée chaque année au mois de juin dans plusieurs pays pour rendre hommage aux émeutes de Stonewall de 1969 qui ont eu lieu à New York au cours d'une lutte pour les droits des homosexuels.

« Je célèbre la Pride en levant des fonds pour GLAAD, une organisation qui lutte pour l'inclusion et la justice LGBTQ + (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queer) depuis 1985, a-t-elle écrit sur Facebook. Joignez-vous à moi pour soutenir une bonne cause (...) Votre contribution aura un impact, que vous donniez 5 ou 500 dollars. Chaque petit geste compte. »

Un des objectifs de GLAAD est de s'assurer que la communauté gay est correctement représentée dans les médias. En 2016, Demi Lovato a été reconnue lors des Media Awards annuels de l'organisation pour son dévouement à la communauté LGBTQ+.

La star de 25 ans a parlé de son refus d'étiqueter sa propre sexualité en septembre dernier, déclarant : « J'aime qui j'aime. J'ai l'impression que tout le monde cherche toujours à avoir un gros-titre et qu'ils veulent toujours que leur magazine ou leur chaîne ou quoi que ce soit, soit le premier à annoncer ce qu'est ma sexualité ». Demi Lovato a déjà fait les gros titres avec son hit Cool for the Summer en 2015, dans lequel elle chante : « C'est pas grave / Je suis aussi un peu curieuse, n'aies pas peur parce que j'ai le même corps / C'est juste quelque chose qu'on veut essayer ».

Elle a ensuite révélé que la chanson se basait sur ce qu'elle avait vécu, mais a refusé de confirmer qu'elle avait eu une expérience lesbienne, déclarant dans le talk-show britannique Alan Carr: Chatty Man : « Je ne confirme pas et je ne le nie absolument pas. Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose qui cloche avec le fait d'expérimenter ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia