Actu people

Drake remet en question les blessures d'un homme qui l'accuse d'agression

CoverMedia

9.7.2020 - 09:36

Los Angeles Premiere of the new HBO Series EUPHORIA Featuring: Drake Where: Los Angeles, California, United States When: 05 Jun 2019 Credit: FayesVision/WENN.com Featuring: Drake Where: Los Angeles, California, United States When: 05 Jun 2019 Credit: FayesVision/WENN.com
Source: FayesVision/WENN.com

Les avocats de Drake font leur possible pour mettre fin aux accusations d'agression survenue en mars 2018 lors de laquelle le rappeur aurait ordonné à ses gardes du corps de frapper un homme à la sortie d'une boîte de nuit. D'après The Blast, l'artiste estime que les blessures qu'il dit avoir subies sont insignifiantes.

Drake a semé le doute sur les blessures qu'aurait subi un homme qui l'accuse de l'avoir agressé dans une boîte de nuit en 2018 à Hollywood. Le chanteur de God's Plan est en effet cité comme co-accusé, aux côtés d'Odel Beckham Jr. et de Younes Bendjima, l'ex de Kourtney Kardashian, dans une plainte déposée par Bennett McBride Sipes en fin d'année dernière.

D'après les documents obtenus par The Blast, la victime présumée affirme avoir été agressée par Younes Bendjima et des membres de l'entourage de Drake et d'Odell Beckham Jr. à sa sortie du club Delilah en mars 2018. Drake avait tenté de faire retirer son nom de la plainte en indiquant que la surveillance vidéo ne montrait que Younes Bendjima en train de se battre avec Bennett McBride Sipes, et qu'à aucun moment il n'avait ordonné à ses gardes du corps de s'impliquer dans la bagarre, contrairement à ce qu'affirme le plaignant.

Le rappeur va désormais plus loin puisque dans de nouveaux documents juridiques, il affirme cette fois-ci que les blessures seraient moins graves que ce qu'affirme le plaignant, dans la mesure où il ne demande pas de compensation financière liée à un arrêt de travail et où l'incident ne l'a pas empêché de voyager dans le monde entier.

Odell Beckham Jr. a récemment nié être impliqué dans l'altercation, tandis que Younes Bendjima a de son côté indiqué qu'il s'était battu pour se défendre.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia