Ex-premier ministre

Édouard Philippe devient scénariste télé!

Cover Media

18.11.2020

Source: Covermedia

Édouard Philippe se reconvertit en scénariste pour la télévision, et non, ce n’est pas une blague! L’ex-premier ministre français avait déjà donné dans la littérature en 2011, et transforme ce roman en série, a-t-il confié au «Point».

Edouard Philippe porte une barbe bien taillée, mais nous ne saurons pas si c’est en se rasant le matin qu’il s’est dit qu’il avait devant lui un avenir de scénariste pour la télévision. Vous l’avez connu premier ministre et gestionnaire de la saison 1 du confinement national. Vous l’avez connu maire du Havre. Mais Édouard Philippe a aussi un passé d’auteur, qui vous avait peut-être échappé.

«Pas non plus méprisable...»

L'homme politique a écrit avec Gilles Boyer, l’ancien conseiller d’Alain Juppé, deux romans, dont Dans l’ombre (2011, éditions Jean-Claude Latès). Une «fiction» politique qu’il verrait bien se transformer en série et, comme il a un peu plus de temps désormais, ce fan de séries, notamment de the West Wing, s’est attelé à l’écriture. «C’est une œuvre de fiction qui a pour vocation d’apporter du plaisir à celles et ceux qui la verront, dit-il au magazine «Le Point» à propos de son projet en cours d’écriture. On travaille avec une équipe de scénaristes dont c’est le métier, et on essaie de dire des choses qui ne seront pas caricaturales sur la politique, qui reste, au fond, quelque chose de très exaltant, de dur et de pas toujours glorieux – mais pas non plus méprisable.»

L’ancien premier ministre ajoute: «Oui, la réalité est plus riche et plus complexe que la fiction. C’est vrai des situations politiques comme des individus qui y évoluent, avec des contradictions et des loyautés passionnantes, la capacité d’être très fidèle à des idées et pas à des personnes, ou à l’inverse...»

Comme on ne sait plus si dans cette reconversion professionnelle la fiction rattrape la réalité ou l’inverse, on s’en tiendra au pitch: l’histoire d’un premier conseiller qui sacrifie sa vie pour porter son patron, un candidat à la présidentielle, jusqu’à la victoire. «Toute ressemblance avec»... Le fameux avertissement sera-t-il affiché au générique?

Quant au casting, on n’en saura rien. Le premier ministre, qui maîtrise l’art du non-dit et de la surprise a tout juste annoncé: «Vous verrez bien!» Pas d’info non plus sur la production ou le diffuseur. Suspense, donc.

Retour à la page d'accueil