Emma Watson soutient les patrons du cinéma et de la télévision britannique pour la fin du harcèlement sexuel

CoverMedia

14.2.2018 - 16:06

Source: Covermedia

Emma Watson soutient les nouvelles recommandations mises en place par l’industrie du cinéma et la télévision britannique pour lutter contre le harcèlement sexuel. Dans un communiqué, l’actrice de Harry Potter a fait part de leur importance.

Emma Watson, 27 ans, soutient activement le mouvement #MeToo qui vise à encourager les femmes à s'exprimer sur le harcèlement sexuel, suite aux multiplies scandales qui ont d'abord balayé l'industrie du spectacle avant de s'étendre sur les autres.

La star de Harry Potter a témoigné son soutien à un nouvel ordre de principes lancé par les patrons du British Film Institute (BFI) et la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA), ce mercredi (14 février 18), afin d’éradiquer les comportements inappropriés. « Menée par le BFI et la BAFTA, l’industrie s’est rassemblée pour valider ces recommandations - développées par des gens qui comprennent les subtilités de la hiérarchie sur un plateau de tournage et ce que cela fait de travailler pendant des heures en ne se sentant pas bien et asocial, a déclaré Emma Watson dans un communiqué. J’espère que ces recommandations deviendront la seconde nature de tout le monde. Elles ne sont pas juste là pour protéger les individus mais elles représentent aussi une étape importante pour embrasser une plus grande diversité de voix - et d’avoir enfin une industrie du spectacle qui représente le monde dans lequel nous vivons. »

D’autres actrices britanniques, comme Gemma Arterton, Jodie Whittaker, Gemma Chan, et la productrice de James Bond, Barbara Brocolli, ont aussi soutenu l’initiative. Les huit recommandations comprennent deux engagements consistant à renforcer rigoureusement les lois britanniques sur l’égalité, la santé et la sécurité, une autre consiste à enquêter en détail toute plainte pour harcèlement, la tolérance zéro pour tout type de harcèlement, intimidation, confidentialité, et la promesse de respecter la dignité de chacun, malgré l’ancienneté de son rôle dans une organisation.

Les patrons de la BAFTA et du BFI ont aussi promis de mettre en place un fonds caritatif et une ligne téléphonique pour aider les victimes de harcèlement. Les patrons d’autres organisations comme BBC Films, Film4, Writers' Guild of Great Britain, et le syndicat des acteurs britanniques, Equity, ont également signé les nouvelles recommandations.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia